(Washington) Les personnels navigants des lignes nationales et régionales d’American Airlines porteront des masques à partir du 1er mai pour contenir la propagation du coronavirus, a indiqué lundi la compagnie américaine.

Agence France-Presse

Elle offrira également des équipements de protection aux passagers, précise-t-elle dans un communiqué.

Ces mesures sont annoncées au lendemain d’un tweet de la présidente de la fédération des personnels navigants, Sara Nelson, dénonçant la légèreté des mesures de protection à bord des avions américains.

À l’appui d’une photo montrant l’avion bondé d’une compagnie qui n’a pas été identifiée, avec des passagers debout ne respectant pas la distanciation sociale, certains d’entre eux sans masque, elle a tweeté, visiblement irritée : « ÇA SUFFIT ! C’était AUJOURD’HUI sur un vol de quatre heures ».  

Et de demander aux ministères des Transports et de la Santé de rendre obligatoire le port des masques dans les aéroports et à bord des avions.

American Airlines a en outre annoncé l’amélioration des procédures de nettoyage de ses avions dès cette semaine.

« Début mai, American commencera le processus de distribution de lingettes ou de gels désinfectants et de masques à ses clients », indique-t-elle, précisant que cette offre s’étendra à tous les vols « si les approvisionnements et les conditions opérationnelles le permettent ».  

De son côté, United Airlines exige le port des masques pour ses personnels de bord mais il n’y a pas d’obligation pour ses passagers.

« Nous invitons actuellement les clients à suivre les directives de leurs responsables locaux et des CDC (Centres de prévention et de lutte contre les maladies) qui recommandent de couvrir son visage dans les endroits où la distanciation sociale est difficile », a indiqué à l’AFP un porte-parole de la compagnie.

Selon lui, la compagnie a également commencé à prendre « des mesures supplémentaires pour promouvoir la distanciation sociale dans les airs et au sol pour un voyage encore plus sûr ».  

United a ainsi commencé « plus tôt ce mois-ci » à attribuer automatiquement certains sièges à bord de ses avions pour tenir compte des directives de distanciation sociale et maintenir la sécurité.  

« D’ici la fin avril, nous prévoyons d’apporter des modifications supplémentaires et temporaires à nos politiques sur tous les vols United et United Express concernant (l’utilisation) des sièges et procéder à des ajustements pour l’embarquement » des passagers.  

United va en particulier limiter la possibilité de sélectionner son siège, fluidifier l’embarquement pour éviter l’engorgement notamment au moment où les passagers prennent place dans l’avion.

Ces mesures devraient rester en place jusqu’au 31 mai.

« Comme toujours, nous continuerons de suivre les directives des CDC et de suivre de près cette situation qui évolue » constamment, a également souligné le porte-parole.