Dès mercredi, le Mouvement Desjardins gardera ouvert moins d’un point de service sur deux : 349 sur les 872 points de service habituels répartis sur l’ensemble du Québec et de l’Ontario.

André Dubuc André Dubuc
La Presse

Plus de 520 points de service seront donc fermés. La liste complète des points de services de Desjardins qui seront accessibles sera disponible dès demain sur le site www.desjardins.com/covid-19.

« Il s’agit d’une situation sans précédent, à laquelle nous devons tous faire face. Celle-ci nous amène à prendre des décisions difficiles, mais nécessaires pour contribuer à freiner la propagation de la COVID-19 », a déclaré dans un communiqué Guy Cormier, président et chef de la direction du Mouvement Desjardins.

Le Mouvement Desjardins se dit conscient des répercussions qu’une telle décision pourrait éventuellement avoir sur ses membres. Elle tient toutefois à rappeler que 92 % des transactions réalisées chez Desjardins se faisaient déjà en mode virtuel ou automatisé.

Aucune pénurie d’argent envisagée

Les membres et clients continueront d’avoir accès aux 1689 guichets automatiques de Desjardins, au service téléphonique de 6 h à minuit 7 jours sur 7, ainsi qu’à ses services AccèsD Internet, téléphone et mobile. Les guichets automatiques continueront d’être approvisionnés comme à l’habitude et aucune pénurie d’argent liquide n’est actuellement envisagée.

Les employés sont invités à travailler de la maison pour ceux dont les tâches le permettent. « Les autres se présenteront au travail comme d’habitude même si le point de service est fermé au public », précise au téléphone Jean-Benoit Turcotti, porte-parole. Toutefois, les caissiers travaillant dans les points de service temporairement fermés à compter de mercredi risquent de rester chez eux. Le cas échéant, Desjardins continuera de les payer comme à l’habitude, assure la coopérative. Desjardins n’a pas quantifié le nombre de travailleurs dont les services ne seraient plus requis.