La société Québecor participe à l’élaboration d’un projet immobilier mixte de 175 condos dans le Quartier des spectacles de Montréal. Le site du projet se trouve tout juste à côté du cinéma Impérial, dont le chef de file des télécommunications est locataire prioritaire depuis 2017. 

André Dubuc André Dubuc
La Presse

Richard Dufour Richard Dufour
La Presse

Les quatre premiers niveaux de la future tour accueilleront des bureaux et des commerces, dont un restaurant. Le but est de dynamiser les environs immédiats du cinéma Impérial pour assurer la vitalité du « super palace » d’inspiration Renaissance construit en 1913.

Québecor est commanditaire de la société Projet Bleury-Mayor S.E.C., qui a racheté en août dernier les lots voisins du cinéma classé monument historique. Ceux-ci sont situés au coin des rues De Bleury et Mayor. La société fait équipe avec le promoteur immobilier Cogir, promoteur du projet Humaniti dans le Quartier international, et le constructeur Omnia Technologies. Ce dernier a construit des imprimeries pour elle dans le passé.

En août 2017, Québecor a racheté la lourde dette à taux élevé qui plombait les finances de l’OBNL propriétaire du cinéma Impérial, présidé par Serge Losique. À l’époque, le président et chef de la direction de Québecor, Pierre Karl Péladeau, souhaitait que le cinéma « puisse développer son plein potentiel et retrouver ses lettres de noblesse ».

En février 2018, Québecor Sports et divertissement est devenue le créancier hypothécaire de l’Impérial.

Selon le registre des lobbyistes, le projet Bleury-Mayor S.E.C. prévoit la construction d’environ 175 copropriétés divises avec stationnements souterrains.

Les quatre premiers niveaux seront occupés par des commerces et des bureaux. « Le cinéma Impérial sera combiné au projet en vue de fournir des espaces de bureaux et de restauration pour celui-ci », y lit-on. L’objectif est de reproduire ce que le Théâtre du Nouveau Monde a réalisé avec son bistro Le Café du Nouveau Monde.

Zonage

L’inscription au Registre des lobbyistes précise que le projet respecte le zonage actuel. Le mandat donné au lobbyiste est de faire des démarches auprès de l’arrondissement de Ville-Marie en vue de l’approbation d’un plan d’implantation et d’intégration architecturale (PIIA) pour permettre la réalisation du projet Bleury-Mayor.

Projet Bleury-Mayor S.E.C. a payé environ 9,5 millions pour acquérir les 1434, rue De Bleury et 350, rue Mayor en août dernier, d’après les actes de vente consultés au registre foncier en ligne. Ces deux immeubles seront démolis pour faire place à la nouvelle construction qui pourrait atteindre 20 étages, selon des estimations. À titre comparatif, la tour Rythme, l’immeuble voisin du 350, rue Mayor, compte 90 condos répartis sur 11 étages.

La Presse a tenté vendredi d’obtenir plus de détails sur le projet de la part des partenaires Québecor, Cogir et Omnia, sans succès.