(Calgary) Les actionnaires de WestJet Airlines ne recevront pas de dividende trimestriel ce mois-ci, après qu’Onex a annoncé la conclusion de son acquisition du transporteur aérien de Calgary.

La Presse canadienne

WestJet et Onex ont indiqué que le paiement n’aurait pas lieu parce que l’accord a été conclu avant le 18 décembre.

Le conseil d’administration de la compagnie aérienne avait déclaré, le 28 octobre, un dividende de 14 cents par action qui devait être payé le 31 décembre aux actionnaires inscrits en date du 18 décembre.

La société de portefeuille torontoise et ses fonds affiliés ont précisé que l’accord avait été conclu dans la foulée de l’approbation réglementaire finale obtenue mardi auprès de l’Office des transports du Canada. Ce dernier a déterminé que WestJet continuait de respecter les exigences en matière de propriété et de contrôle canadiens après son rachat par Onex.

Onex a indiqué que sa part du total des investissements en actions s’élevait à environ 345 millions en tant que commanditaire et plus grand investisseur dans Onex Partners V. La société a refusé de divulguer d’autres conditions de la transaction.

Les actionnaires de WestJet recevront 31 $ en espèces pour chaque action et les titres seront radiés de la cote de la Bourse de Toronto dans les prochains jours ouvrables.

L’Office des transports du Canada (OTC) a demandé à Onex de modifier ses règlements administratifs afin de s’assurer que les questions relatives à WestJet seront soumises à un vote lors des réunions du conseil d’administration auxquelles seront présents une majorité d’administrateurs canadiens.

L’analyste Chris Murray, d’AltaCorp Capital, affirme que les conditions de l’organisme de réglementation des transports n’étaient « pas inattendues, mais devraient être gérables ».

« Bien que l’examen par l’OTC ait pris plus de temps que prévu, la détermination selon laquelle Onex doit fonctionner comme une entreprise canadienne, en tant que société mère de Kestrel Bidco, le véhicule créé pour réaliser la transaction de prise de contrôle, ne semble pas onéreuse », a-t-il écrit dans un rapport.