(Toronto) Les actions de Canopy Growth ont clôturé en baisse de près de 10 %, vendredi, après que le géant mondial de l’alcool, Constellation Brands, a annoncé qu’il n’envisageait plus d’injecter d’argent dans le producteur de cannabis.

La Presse canadienne

Constellation Brands a fait cette remarque dans un document réglementaire américain dans lequel elle disait aussi s’attendre à enregistrer une perte nette comparable de 125,4 millions US sur neuf mois pour son investissement dans Canopy.

Constellation Brands, société établie à Victor, dans l’État de New York, a précisé qu’elle détenait des bons de souscription pour acheter des actions de Canopy Growth, dont certains à un prix inférieur à la moitié du cours actuel de l’action. Elle a précisé qu’elle évaluerait s’il valait la peine d’échanger ces bons avant leur expiration, prévue en mai 2020 et en novembre 2023.

Outre ces bons de souscription, Constellation a indiqué qu’elle ne prévoyait injecter aucun autre somme en numéraire dans Canopy, puisqu’elle est suffisamment capitalisée avec plus de 2,7 milliards en espèces et en titres négociables en date du 30 septembre.

La société derrière des marques comme la bière Corona a annoncé en août 2018 avoir conclu un accord pour investir 5 milliards US dans Canopy Growth, afin d’en acquérir 38 % et d’en devenir le principal actionnaire.

En juin, Constellation a affirmé qu’elle n’était « pas satisfaite » des résultats de Canopy, après que cette dernière a affiché une perte nette plus importante que prévu. Une semaine plus tard, le fondateur et chef de la direction de la société, Bruce Linton, a été contraint de quitter son poste et la société.

En août, Constellation a enregistré une baisse de 839 millions US de la juste valeur de ses investissements dans Canopy pour le trimestre clos le 31 août, l’industrie du cannabis ayant du mal à répondre aux attentes après la légalisation.

Le même mois, Canopy a enregistré une perte de 1,28 milliard, ou 3,70 $ par action, pour le trimestre clos le 30 juin, principalement en raison d’une perte hors caisse de 1,18 milliard liée à l’extinction de bons de souscription détenus par Constellation.

Depuis la légalisation du cannabis récréatif, les sociétés canadiennes de ce secteur ont du mal à être rentables et plusieurs d’entre elles ont raté les attentes des analystes et ont vu leur cours de leurs actions retraiter.

Le titre de Canopy, qui a atteint un sommet de 70,98 $ en avril, a clôturé vendredi en baisse de 2,56 $, ou 9,5 %, à 24,47 $ à la Bourse de Toronto.