(Toronto) La Banque Scotia a indiqué mardi que les manifestations qui se déroulent dans la capitale du Chili l’avaient incitée à reporter à plus tard un événement destiné aux investisseurs qui devait s’y dérouler cette semaine.

La Presse canadienne

Le prêteur établi à Toronto a indiqué dans un communiqué qu’il restait déterminé à réaliser sa journée des investisseurs à Santiago, mais que celle-ci y aurait plutôt lieu au début de 2020.

Les manifestants et la police se sont violemment affrontés lundi, ce qui s’inscrit dans un conflit qui a fait au moins 11 morts et a conduit le président chilien à affirmer que le pays était « en guerre ».

Les manifestations à Santiago ont commencé la semaine dernière, lorsque des centaines de jeunes ont mobilisé plusieurs stations de métro pour protester contre l’augmentation des tarifs, mais les analystes affirment qu’elles étaient alimentées par la frustration et un sentiment croissant d’inégalité économique.

La Banque Scotia possède une grande empreinte internationale, notamment au Chili, en Colombie, au Mexique et au Pérou, des pays membres de l’Alliance du Pacifique.

La banque a indiqué qu’elle espérait que la situation à Santiago reviendrait bientôt à la normale et précisé que ses « pensées accompagnaient (ses) employés et (ses) clients des secteurs touchés ».