(Montréal) Maintenant propriétaire des Rôtisseries Benny, le franchiseur québécois Foodtastic a rapidement l’intention de faire sortir cette chaîne fondée en 1960 de la banlieue sud de Montréal et des frontières du Québec.

Julien Arsenault
La Presse canadienne

Foodtastic espère pouvoir ajouter, d’ici un an et demi, huit établissements au réseau actuel de six succursales situées en Montérégie. Son président et chef de la direction, Peter Mammas, vise des marchés comme Montréal, Toronto, Ottawa et Halifax.

« Nous avons acheté les Rôtisseries Benny parce que le nom est connu et qu’il se traduit bien en anglais, a expliqué l’homme d’affaires, au cours d’un entretien téléphonique. Nous allons ouvrir des restaurants là où les sites le permettent, peu importe le marché. »

M. Mammas n’a pas précisé le montant de la transaction. Foodtastic est propriétaire d’enseignes comme Au Coq, La Belle et La Bœuf, Monza, Carlos & Pepe’s, Souvlaki Bar, Nickels, Big Rig et Chocolato et Bacaro.

Les six Rôtisseries Benny se spécialisent principalement dans les commandes et la livraison. Leur appellation est similaire à celle de Benny & Co, une chaîne rivale de 57 rôtisseries où l’on offre également des places assises.

Des membres de la famille Benny avaient été impliqués dans un litige judiciaire entourant l’utilisation de cette appellation. En 2016, un juge avait déterminé que les deux entreprises pouvaient continuer à utiliser le nom Benny.

Le dirigeant de Foodtastic, qui dit « croire aux places assises » dans les restaurants, a l’intention de modifier la formule des nouvelles Rôtisseries Benny, qui pourront accueillir entre 30 et 40 personnes.

Malgré tout, M. Mammas ne s’attend pas à ce que l’expansion des Rôtisseries Benny puisse créer de la confusion auprès des consommateurs. À son avis, la page est également tournée sur la dispute judiciaire.

« Nous avons les marques de commerce, a-t-il précisé. Nos avocats ont regardé tout ça. Nous sommes corrects. »

Par voie de communiqué, Benny & Co a, par ailleurs, précisé qu’elle n’était pas concernée par la transaction annoncée par Foodtastic, ajoutant que l’entreprise était toujours exploitée par des membres de la famille Benny. Sa propre expansion québécoise et ontarienne se poursuivra, a-t-elle indiqué.

« Huit à dix ouvertures de nouveaux restaurants sont prévues chaque année, a souligné son président-directeur général, Jean Benny. Benny & Co demeure la rôtisserie familiale la plus importante au Québec et bénéficie d’une solide relève issue de la troisième génération. »

Rôtisseries Benny constitue la quatrième bouchée prise par Foodtastic depuis le début de l’année, qui dit avoir allongé 65 millions depuis novembre dernier afin d’alimenter sa croissance — un rythme que l’entreprise désire maintenir.

« Nous allons réaliser une ou deux autres acquisitions d’ici la fin de l’année, a dit M. Mammas. Nous allons maintenir cette cadence pour la suite des choses. »

Foodtastic exploite un réseau de 80 restaurants et dit générer des ventes annuelles supérieures à 150 millions.

L’an dernier, elle avait reçu un investissement de 47 millions de Restaurant Royalty Partners, une coentreprise entre des fonds gérés par Oaktree Capital Management et JHR Capital LLC, dont la participation dans Foodtastic est plafonnée à 49 %.