(Londres) Les pilotes de British Airways (BA) feront grève les 9, 10 et 27 septembre en raison d’un conflit sur les salaires, a annoncé vendredi leur syndicat, Balpa, un mouvement social risquant d’affecter des milliers de voyageurs.

Agence France-Presse

Le syndicat a expliqué avoir fait de nombreuses propositions à la compagnie estimant qu’elles auraient pu résoudre le conflit sans passer par la grève.

« BA n’a accepté aucune de ces propositions et il est clair, à la suite de discussions avec des membres ces derniers jours que l’offre la plus récente de BA n’obtiendra pas le soutien d’une majorité de ses pilotes », indique le syndicat dans un communiqué.  

Il assure que la grève a été votée à 93 % et décidée « en dernier ressort », les pilotes ayant fait « sacrifice sur sacrifice » ces dernières années.

British Airways, propriété du groupe hispano-britannique IAG, a jugé « complètement inacceptable […] cette grève injustifiable », estimant avoir fait une « offre très juste ».

La compagnie va modifier ses horaires pour permettre au plus grand nombre de passagers de prendre leurs vols mais a averti que « beaucoup » de clients ne pourraient pas voyager. Les vols annulés seront remboursés ou déplacés sur d’autres vols, a-t-elle précisé.

Balpa estime que chaque jour de grève coûte environ 40 millions de livres (44 millions d’euros) à British Airways et a indiqué que ses propositions restaient sur la table, « si BA voulait conclure un accord avant la grève ».