Afin de « diminuer le niveau d’inquiétude » chez les membres touchés par la fuite de données, le Mouvement Desjardins a annoncé ce lundi matin une série de mesures visant à les protéger en cas de vol d’identité.

Karim Benessaieh Karim Benessaieh
La Presse

En fait, la « Protection membres » s’appliquera à vie à l’ensemble de la clientèle de Desjardins, les 4,3 millions de particuliers et 300 000 entreprises, a annoncé en conférence de presse téléphonique Guy Cormier, président et chef de la direction du Mouvement Desjardins. D’abord, elle assure à toute victime d’une « transaction financière non autorisée » un remboursement intégral des sommes volées. « Les actifs sont protégés sans aucun plafond », a précisé le président.

PHOTO PAUL CHIASSON, ARCHIVES LA PRESSE CANADIENNE

Le PDG de Desjardins, Guy Cormier

Un « réel accompagnement »

La deuxième mesure permettra de rembourser, jusqu’à un maximum de 50 000 $, tous les frais qui pourraient être engagés par une victime de vol d’identité. Ces frais pourraient être liés, notamment, « à la restauration de son identité, de perte de salaire, de documents notariés ». On offrira de plus un accompagnement personnalisé, tant juridique que psychologique, à tout membre touché par ce type de fraude. « Ce n’est pas un service où on va seulement indiquer quel organisme contacter, c’est un réel accompagnement, a assuré le président. On ira jusqu’à contacter ces organismes avec les membres. »

Enfin, le quatrième volet de cette protection est qu’elle concerne également les entreprises, « ce qui est une première chez les institutions financières au Canada », a déclaré M. Cormier.

Bonifications

L’inscription à cette protection est automatique, a-t-il précisé, et son application sera maintenue tant et aussi longtemps qu’on fait affaire avec Desjardins. « Pas besoin d’appeler, par besoin d’aller à la caisse. Que vous ayez été ou non touché par la fuite de renseignements personnels, vous êtes maintenant protégé. »

À l’exception du remboursement de 50 000 $ des frais engendrés, une nouveauté, les mesures annoncées sont essentiellement des « bonifications » de mesures déjà en place, a admis le président. « C’est une offre additionnelle qui va s’ajouter à ce qu’on offre présentement. Nous avons déjà des avocats, des équipes d’experts, nous allons les renforcer. »

Une des raisons qui ont poussé le Mouvement Desjardins à annoncer cette « Protection membres », c’est qu’on notait un ralentissement des inscriptions à la surveillance du crédit, offert pour cinq ans aux membres. En date de ce lundi, à peine 13 % des victimes de la fuite avaient activé leur protection. « On constate qu’il y a un plafond, où seulement 15 ou 20 % des gens touchés qui vont s’inscrire, a expliqué le président. Desjardins ne veut pas laisser 80 % de ses membres sans protection. »

Pas de hausse

Il encourage tout de même les membres à profiter du forfait de surveillance de crédit chez Equifax. Celui-ci offre en fait des outils de prévention — alertes et consultations détaillées du dossier — qui ne sont pas compris dans les mesures annoncées lundi par Desjardins.

Par ailleurs, aucune hausse du nombre de fraudes n’a été constatée et Desjardins ne rapporte pas de départs massifs de membres, a précisé le président.