Source ID:c08c4515a41635fa82eca5e941681839; App Source:StoryBuilder

Les boutiques Dans un Jardin déclarent faillite

Une boutique Dans un Jardin, en 2014.... (Photo d'archives fournie par Dans un jardin)

Agrandir

Une boutique Dans un Jardin, en 2014.

Photo d'archives fournie par Dans un jardin

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
La Presse canadienne

Après 35 ans d'activités, la chaîne de boutiques Dans un Jardin et sa filiale de fabrication, Art de Vivre Fabrication, vont cesser leurs opérations, la direction évoquant des difficultés financières insurmontables.

« Les efforts de relance entrepris par les sociétés au cours des dernières années n'ayant pas porté fruit, les actionnaires en sont venus à la conclusion que la seule option possible était de cesser les opérations et de procéder à la liquidation ordonnée », a annoncé l'entreprise de produits de bain dans un communiqué transmis en fin de journée, lundi.

Dans un Jardin et Art de Vivre Fabrication feront prochainement une proposition à leurs créanciers, en vertu de la Loi sur la faillite et l'insolvabilité.

La direction explique sa décision par la « concurrence accrue », la « diminution significative » de ses ventes et « la structure de coûts devenue trop importante ».

« Malgré plusieurs initiatives mises en place au fil des ans dans le but d'optimiser les activités des sociétés et d'améliorer leur rentabilité, (elles) n'ont jamais réussi à générer suffisamment de liquidités pour supporter leur structure de coûts », peut-on lire dans le communiqué.

La direction rappelle qu'elle avait tenté notamment de diminuer ses frais généraux et de fermer certains magasins moins rentables.

Dans un Jardin commencera donc à liquider son inventaire - des ventes d'entrepôt seront organisées à Québec, Longueuil et Gatineau.

L'entreprise québécoise d'origine française possède 55 boutiques, en plus de son unité de fabrication établie à Boucherville, au sud de Montréal, depuis 2007. Elle détient quelque 600 points de vente au Québec et au Canada.

Selon le site internet de l'entreprise, elle emploie plus de 250 personnes en temps normal et jusqu'à 600 personnes pendant la période des Fêtes.

Le cabinet montréalais Richter, qui s'occupe de gérer la faillite, n'avait pas répondu aux messages de La Presse canadienne au moment d'écrire ces lignes.




Les plus populaires : Affaires

Tous les plus populaires de la section Affaires
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer