Le groupe agroalimentaire PepsiCo a relevé jeudi sa prévision annuelle, après avoir dépassé les attentes au deuxième trimestre grâce à de solides ventes en Amérique du Nord en dépit de la volatilité de l'environnement économique.

Publié le 7 juill. 2016
AGENCE FRANCE-PRESSE

Le bénéfice par action ajusté, qui sert de référence pour les investisseurs américains, devrait ressortir désormais à 4,71 dollars sur l'ensemble de l'année 2016, contre 4,66 dollars avancés jusqu'ici. Les marchés anticipent pour leur part un bénéfice par action à 4,73 dollars mais espèrent que le fabricant de Pepsi va procéder à de nouveaux relèvements.

Lors du deuxième trimestre achevé le 11 juin, le groupe a enregistré un bénéfice net de 2 milliards de dollars, en hausse de 1,26% sur un an, pour un chiffre d'affaires de 15,39 milliards, certes en baisse de 3,3% mais au-dessus des 15,37 milliards anticipés par les marchés.

Le bénéfice par action ajusté trimestriel s'est établi à 1,38 dollar, soit mieux que le 1,30 dollar anticipé en moyenne par les marchés.

«Nous sommes satisfaits de nos résultats trimestriels au vu d'un environnement macroéconomique global incroyablement volatil», a souligné la PDG, Indra Nooyi, citée dans le communiqué.

L'Amérique du Nord a permis au rival de Coca-Cola de contrer les conséquences de la déconsolidation de ses activités au Venezuela, des dépréciations d'actifs en Europe et l'impact négatif de la vigueur du dollar face aux autres devises dont l'euro.

Les ventes nord-américaines des croustilles Frito-Lays et des populaires collations Doritos - 23% du chiffre d'affaires - ont notamment augmenté de 3,2%, à 3,56 milliards de dollars.

Après avoir boudé les sodas, les consommateurs américains semblent apprécier les nouvelles boissons introduites récemment par PepsiCo puisque les ventes des boissons ont progressé de 0,62% lors de la période sous revue.

À Wall Street, le titre prenait 1,46% à 107,47 dollars vers 7h10 dans les échanges électroniques de pré-séance.