Québecor: Péladeau n'a «aucun désir» de revenir, mais la porte est ouverte

Les revenus de Québecor ont été de 975,4... (Photo Ryan Remiorz, archives La Presse Canadienne)

Agrandir

Les revenus de Québecor ont été de 975,4 millions $ au 1er trimestre, en hausse de 46,4 millions $, ou de 5 pour cent comparativement à un an plus tôt. Les revenus de la filiale Vidéotron ont particulièrement progressé.

Photo Ryan Remiorz, archives La Presse Canadienne

Pierre Karl Péladeau, qui a quitté la semaine dernière la direction du Parti québécois, n'a exprimé «aucun désir» de revenir dans un rôle actif chez Québecor dans un avenir prévisible, mais il aura la possibilité de revenir lorsqu'il jugera le moment opportun.

«Il est l'actionnaire de contrôle, comme tout le monde le sait, et il n'a exprimé aucun désir de revenir au sein de la société dans un rôle actif», a indiqué jeudi matin Brian Mulroney, président du conseil d'administration de Québecor, pendant l'assemblée annuelle du conglomérat. 

Un peu plus tard, en conférence de presse, M. Mulroney a toutefois reconnu que Pierre Karl Péladeau pourrait décider de réintégrer à sa guise la société dont il détient 74% des droits de vote.

«Il est quand même l'actionnaire de contrôle. Il a un intérêt financier énorme dans le succès de l'entreprise. C'est tout à fait loisible pour lui à un moment donné de me parler comme président du conseil et de me consulter quant à la définition d'un nouveau rôle à l'avenir», a-t-il dit.

«Pierre Karl a 52, 53 ans, j'imagine qu'il n'est pas prêt à prendre sa retraite, a ajouté M. Mulroney peu après. Après le règlement de sa situation familiale, j'ai l'impression qu'on va s'asseoir et qu'on trouvera bien quelque chose d'intéressant.»

«Confiance totale»

Un peu plus tôt jeudi matin, au début de l'assemblée, Brian Mulroney avait transmis aux dirigeants de Québecor un bref message de la part de Pierre Karl Péladeau, qui a démissionné du PQ il y a 10 jours pour des raisons familiales.

«Pierre Karl me prie de vous réitérer son entière confiance, sachant que l'entreprise est entre bonnes mains», a dit M. Mulroney à l'assemblée.

La démission de Pierre Karl Péladeau de la tête du PQ a alimenté plusieurs rumeurs au sujet d'un possible retour chez Québecor, lesquelles n'avaient obtenu aucune réponse claire jusqu'à jeudi matin. 

Même si la porte reste ouverte quant à un éventuel retour chez Québecor, Brian Mulroney a néanmoins affirmé qu'aucun échéancier ni feuille de route n'avaient été fixés en ce sens.

M. Péladeau se consacre entièrement à régulariser sa situation familiale pour le moment, a-t-il insisté.

Rappelons que M. Péladeau avait quitté les commandes de Québecor en mars 2013 pour ensuite devenir le président du conseil d'administration des filiales TVA ainsi que de QMI. Il avait été remplacé par Robert Dépatie, qui avait par la suite cédé sa place à Pierre Dion en 2014.

 

L'homme d'affaires détient près de 74% des droits de vote de la société grâce aux actions multivotantes. Encore cette année, il les exercera par procuration.

À Toronto, l'action de Québecor passait au vert, à 35,78$, une hausse de 5,24%.




Les plus populaires : Affaires

Tous les plus populaires de la section Affaires
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer