Source ID:; App Source:

Delta Air Lines réduit ses capacités internationales

La compagnie aérienne américaine Delta Air Lines (DAL) va... (Photo archives AFP)

Agrandir

Photo archives AFP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Agence France-Presse
New York

La compagnie aérienne américaine Delta Air Lines (DAL) va réduire ses capacités à l'international pour compenser notamment l'effet du dollar fort, qui ne l'a toutefois pas empêchée de dégager un bénéfice meilleur que prévu au premier trimestre.

Selon des résultats publiés mercredi, la compagnie a dégagé un bénéfice net de 746 millions de dollars, soit 3,5 fois celui de la même période de 2013.

Le bénéfice ajusté par action, qui sert de référence à Wall Street, dépasse pour sa part d'un cent la prévision moyenne des analystes, à 45 cents.

Le chiffre d'affaires ressort en hausse de 5% à 9,39 milliards de dollars, conformément aux attentes du marché. Mais les performances sont très variables selon les régions, avec une progression de 9,2% pour les revenus du trafic passager sur des vols intérieurs aux États-Unis, mais de seulement 1,1% pour les vols transatlantiques, et même une chute de 10,5% pour les vols transpacifiques.

«Le dollar fort crée des vents contraires pour les revenus internationaux, mais il contribue aussi à des prix du carburant plus bas, qui vont compenser ces effets contraires avec plus de 2 milliards de dollars d'économies sur le carburant cette année», a souligné le directeur général Richard Anderson.

Il a précisé que Delta avait revu ses contrats de couverture sur les prix du carburant, qui devraient permettre de réduire la facture de kérosène à partir du 1er juillet d'environ 25% par rapport au premier semestre.

Delta a aussi prévu de réduire ses capacités sur les vols internationaux de 3% dans sa planification pour l'hiver, avec des actions qui seront «concentrées sur les marchés qui ont été les plus affectés par le dollar fort, et les marchés où le déclin des prix du pétrole a eu un effet négatif sur la demande», a-t-elle précisé dans son communiqué.

Au quatrième trimestre, les capacités seront ainsi réduites de 15% à 20% pour les liaisons avec le Japon (et même de 25% pour les liaisons intra-Asie), de 15% pour celles avec le Brésil, de 15% à 20% pour l'Afrique, l'Inde et le Moyen-Orient. Le service vers Moscou sera, lui, suspendu.

En attendant, entre les prix plus bas du kérosène et le contrôle de ses coûts, la compagnie espère «un nouveau bénéfice record» au deuxième trimestre, a assuré son président. Sa marge d'exploitation pourrait atteindre 16% à 18%, après 14,9% au premier trimestre.

À la Bourse de New York, l'action de Delta prenait 2,11% à 43,99 dollars vers 12h25.




Les plus populaires : Affaires

Tous les plus populaires de la section Affaires
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer