Source ID:; App Source:

Lockheed Martin entrevoit une baisse de ses ventes

Lockheed Martin s'attend à ce que son chiffre... (PHOTO TAMI CHAPPELL, REUTERS)

Agrandir

Lockheed Martin s'attend à ce que son chiffre d'affaires reparte à la baisse en 2015.

PHOTO TAMI CHAPPELL, REUTERS

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Agence France-Presse
New York

Le groupe de défense américain Lockheed Martin (LMT) a réussi à afficher un chiffre d'affaires en légère hausse l'an dernier malgré les coupes budgétaires, mais il devrait à nouveau reculer en 2015.

D'après des résultats publiés mardi, le groupe, qui est l'un des principaux fournisseurs du Pentagone, a augmenté son chiffre d'affaires annuel de 0,5% à 45,6 milliards de dollars, quand les analystes anticipaient une légère baisse.

«Nous avons eu une excellente performance au quatrième trimestre, qui nous a permis de terminer 2014 avec une croissance des ventes et un carnet de commandes de presque 81 milliards de dollars, tout en reversant plus de 3,7 milliards de dollars à nos actionnaires», s'est félicitée la PDG Marillyn Hewson, citée dans le communiqué.

Sur les trois derniers mois de l'année, le chiffre d'affaires affiche une progression robuste de 8,6% à 12,5 milliards de dollars, au-dessus des 11,9 milliards qu'attendaient en moyenne les analystes.

La plus grosse division du groupe, celle de l'aéronautique, affiche notamment des ventes trimestrielles en hausse de 6% à 4,1 milliards de dollars.

Lockheed Martin l'explique principalement dans son communiqué par des volumes de production accrus pour son avion de chasse F-35, dont le Pentagone avait décidé fin octobre d'acquérir 43 exemplaires supplémentaires. Le groupe a aussi livré davantage d'avions de transport C-130 (8 unités contre 6 un an auparavant).

Lockheed Martin s'attend en revanche à ce que son chiffre d'affaires reparte à la baisse cette année, pour atteindre entre 43,5 et 45 milliards de dollars.

Le bénéfice annuel par action, qui sert de référence à Wall Street, est aussi attendu en recul: le groupe table sur une fourchette de 10,80 à 11,10 dollars, contre 11,21 dollars en 2014 et 11,49 dollars espérés par les analystes.

L'an dernier, le bénéfice net avait augmenté de 21% pour atteindre 3,6 milliards de dollars, dont 904 millions au quatrième trimestre (+85%).




Les plus populaires : Affaires

Tous les plus populaires de la section Affaires
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer