Source ID:; App Source:

American Airlines repasse dans le vert

American Airlines, Alitalia, Varig et TAM ont été... (Photo Andrew Harrer, archives Bloomberg)

Agrandir

American Airlines, Alitalia, Varig et TAM ont été reconnues coupables de «s'être mises d'accord sur les prix du combustible» facturé à leurs clients.

Photo Andrew Harrer, archives Bloomberg

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Agence France-Presse

American Airlines Group (AAL), ex-AMR, maison mère du groupe fusionné American Airlines-US Airways, est repassée dans le vert au premier trimestre, en dégageant un bénéfice de 480 millions de dollars grâce à la vente de créneaux d'atterrissage et de décollage à New York et à Washington.

American Airlines Group est officiellement née le 9 décembre du mariage entre US Airways et American Airlines, qui était en faillite depuis novembre 2011.

Les résultats du premier trimestre sont les premiers qui intègrent US Airways.

Selon un communiqué publié jeudi, lors des trois premiers mois de l'année, le résultat par action hors éléments exceptionnels est de 54 cents, bien meilleur que les 48 cents prévus en moyenne par les analystes.

Au premier trimestre 2013, l'ex-AMR avait essuyé une perte de 341 millions de dollars.

Le chiffre d'affaires s'est élevé à 10,0 milliards de dollars, en hausse de 5,6% sur un. C'est légèrement en deçà des 10,02 milliards de dollars attendus.

Le transporteur aérien a vendu pour 381 millions de dollars des créneaux d'atterrissage et de décollage aux aéroports LaGuardia (LGA) à New York et Ronald Reagan Washington National Airport (DCA).

Le département américain de la Justice avait exigé des cessions d'American Airlines Group pour des questions de concurrence.

«Nous sommes très contents d'annoncer un bénéfice record pour notre premier trimestre en tant que groupe fusionné», s'est réjoui Doug Parker, le directeur général, cité dans le communiqué.

Il a souligné que le groupe avait bien résisté à des «conditions météorologiques difficiles» sur le trimestre, qui ont causé des annulations de vols dans différentes régions des États-Unis.

Le revenu par passager a progressé de 2,9%, tandis que les dépenses opérationnelles ont diminué de 0,3%.

L'intégration entre US Airways et American Airlines se poursuit. Le premier a ainsi rejoint l'alliance aérienne OneWorld, selon le communiqué.

Outre American Airlines, Oneworld rassemble notamment Cathay Pacific, Japan Airlines, Qantas ou encore Qatar Airways, Air Berlin et British Airways.

«Nous trouvons l'avenir très excitant et nous nous attendons à des synergies», a dit M. Parker.

À Wall Street, le titre prenait 1,66% à 37,70 dollars vers 9h30 dans les premiers échanges de la séance.




Les plus populaires : Affaires

Tous les plus populaires de la section Affaires
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer