Le maire de Saint-Jean-sur-Richelieu, Alain Laplante, s’oppose mordicus au changement de zonage demandé par les propriétaires du golf Les Légendes pour aménager un quartier de 250 maisons unifamiliales.

André Dubuc
André Dubuc La Presse

Il a contacté La Presse pour expliquer sa position.

« Nous n’avons pas assez d’espaces verts. L’avenir du terrain Les Légendes est l’enjeu numéro un de la campagne électorale. Mon équipe écoute les citoyens. Ceux-ci ne veulent pas de changement de zonage. Si les propriétaires ne veulent plus continuer à exploiter le golf, la Ville est prête à racheter la propriété à un prix deux fois supérieur à l’évaluation municipale, soit 6 millions. »

Le représentant du golf Les Légendes en entend parler pour la première fois.

« Une offre sérieuse passe par une résolution de la Ville, pas par une déclaration en pleine campagne électorale », a lancé Marc Perreault.