Dans une lettre adressée au premier ministre François Legault mercredi, la Corporation des propriétaires de bars, brasseries et tavernes du Québec et l’Union des tenanciers de bars du Québec (UTBQ) demandent au gouvernement de leur donner le feu vert pour ouvrir leurs établissements dès le 1er avril, partout à travers la province.

Nathaëlle Morissette Nathaëlle Morissette
La Presse

« Nous sommes conscients qu’une telle réouverture devra être accompagnée de mesures sanitaires strictes, mais soyez assurés que nos membres sont entièrement disposés à s’y conformer et à les appliquer avec une rigueur absolue », peut-on lire dans la lettre signée par le président de la Corporation des propriétaires de bars, Renaud Poulin et celui de l’UTBQ, Peter Sergakis. Ces deux associations comptent respectivement 1200 et 750 membres.

Si une réouverture complète est impossible, ceux-ci souhaitent à tout le moins qu’on leur donne le droit d’ouvrir les terrasses, en soulignant que les risques de contamination diminuent à l’extérieur. En entrevue, M. Poulin a affirmé ne pas avoir encore eu de discussion avec le premier ministre Legault à ce sujet mais que celui-ci avait accusé réception de la lettre.

De son côté, la Nouvelle Association des bars du Québec (NABQ), qui n’est pas signataire de la lettre, croit qu’il faut jouer de prudence et estime qu’une demande d’ouverture pour le 1er avril est « peut-être un peu trop rapide ». « Je pense par contre que le 15 avril, date où habituellement tu as le droit d’avoir une terrasse au Québec dans le domaine public, ça serait peut-être une bonne avenue à explorer que les bars puissent ouvrir leurs terrasses », soutient Pierre Thibault, président de la NABQ, qui compte 250 membres.

Rappelons que présentement seuls les bars ayant un permis de nourriture délivré par le ministère de l’Agriculture, Pêcheries et Alimentation du Québec (MAPAQ) peuvent accueillir des clients en zone orange, comme les restaurants. À partir du 26 mars, les bars, brasseries et tavernes situés en zone jaune pourront reprendre leurs activités.