(Bombay) Le groupe automobile indien Tata Motors a annoncé vendredi une perte nette de 1,13 milliard de dollars d’avril à fin juin, la pandémie de coronavirus ayant fait chuter ses ventes aussi sur son marché intérieur qu’à l’international.

Agence France-Presse

Tata Motors, dont le siège social est à Mumbai, a essuyé une perte de 84,39 milliards de roupies (1,13 milliard de dollars américains) au cours de ce premier trimestre de son exercice comptable, contre une perte de 36,98 milliards de roupies au cours du même trimestre l’an dernier.

« La pandémie de COVID-19 a eu un impact profond sur l’industrie automobile au cours du premier trimestre de l’année comptable 2021. Nous constatons une certaine perturbation due aux arrêts intermittents et aux goulots d’étranglement sur la chaîne d’approvisionnement », a déclaré le PDG du groupe Guenter Butschek, cité dans un communiqué.

Les analystes de Bloomberg attendaient une perte plus importante, de 1,28 milliard de dollars.

Le chiffre d’affaires du groupe a chuté de 48 % à 319,83 milliards de roupies.

Jaguar Land Rover (JLR), sa filiale britannique de véhicules haut de gamme, a souffert sur ses marchés clés, la Chine et l’Europe.

Ses ventes, déjà pénalisées par les incertitudes entourant le Brexit, ont reculé de 42 % au cours du trimestre, et JLR gérera « les coûts et les dépenses d’investissement avec rigueur » pour le reste de l’exercice, a souligné Tata Motors.

JLR a annoncé cette semaine la nomination de l’ancien directeur général du groupe automobile français Renault, Thierry Bolloré, au poste de directeur général, avec pour objectif d’améliorer les bénéfices.

M. Butschek a souligné que Tata Motors avait constaté des signes d’une reprise de la demande pour les véhicules de tourisme et « nous espérons une reprise complète de l’industrie des véhicules commerciaux d’ici la fin de l’exercice financier, avec une reprise progressive de la demande, alignée sur la reprise économique ».

À la Bourse de Bombay, le titre de Tata Motors a terminé sur une hausse de 1 % avant la publication de ses résultats.