Une filiale chinoise du géant américain Apple (AAPL) n'avait pas payé 452 millions de yuans d'impôts (71 millions de dollars US) à la fin 2013, a annoncé le ministère chinois des Finances.

Publié le 10 sept. 2015
AGENCE FRANCE-PRESSE

Apple a déjà réglé les arriérés d'impôts, ainsi que des pénalités de retard d'un montant total de 65 millions de yuans, selon le site internet du ministère.

Les produits Apple sont immensément populaires en Chine et le pays est l'un des marchés les plus importants pour l'entreprise californienne.

L'infraction commise par Apple a été rendue publique dans un rapport sur plusieurs entreprises chinoises et étrangères publié mercredi.

Les inspecteurs du fisc chinois ont trouvé que la société Apple Computer Trading (Shanghai) Co. n'avait pas déclaré 8,79 milliards de yuans de revenus et, à l'inverse, avait surdéclaré 5,35 milliards de yuans de profits.

Les représentants d'Apple en Chine n'étaient pas immédiatement joignables pour commenter l'affaire.

Les magasins Apple sont souvent pris d'assaut dans le pays, de longues files d'attente se formant à chaque lancement d'un nouveau produit.

Cependant, l'entreprise a parfois été la cible des médias d'État. Des critiques virulentes en 2013 contre son service après-vente avaient ainsi entraîné les excuses de son directeur général Tim Cook.

Les ventes d'iPhone ont bondi de 85% en Grande Chine - qui comprend également Hong Kong et Taiwan - lors du trimestre qui s'est terminé le 27 juin dernier, selon Apple.

Les recettes générées par la zone avaient plus que doublé, à 13 milliards de dollars.