Source ID:; App Source:

La TD vise les régions à fort potentiel

Christine Marchildon, première-vice-présidente, région du Québec, de la... (PHOTO DAVID BOILY, LA PRESSE)

Agrandir

Christine Marchildon, première-vice-présidente, région du Québec, de la Banque TD Canada Trust.

PHOTO DAVID BOILY, LA PRESSE

Caroline Rodgers
La Presse

(Montréal) La Banque TD Canada Trust est bien décidée à augmenter sa présence au Québec. Et Christine Marchildon, première vice-présidente, région du Québec, est aux commandes de cette croissance pour le secteur des services de détail.

La pierre angulaire de l'expansion est l'ouverture de nouvelles succursales. Depuis l'arrivée de Mme Marchildon il y a cinq ans, elles sont passées de 82 à bientôt 104. Il s'agit d'une augmentation de 26% en cinq ans. Deux ou trois autres seront ouvertes au cours de la prochaine année.

Pour grandir en sol québécois, la Banque TD souhaitait se donner un visage plus francophone. Alors qu'auparavant la majorité des succursales étaient situées sur l'île de Montréal, on vise maintenant une expansion dans toutes les régions qui présentent un fort potentiel de croissance économique, comme Québec.

«Pour se tailler une place au Québec parmi des géants comme Desjardins ou la Banque Nationale, il a fallu se démarquer en offrant quelque chose de plus», dit la vice-présidente.

On a donc pris un virage service à la clientèle, notamment en augmentant les heures d'ouverture.

L'objectif était d'avoir un minimum de 62 heures par semaine dans chaque succursale, ce qui représente 50% de plus que les concurrents. Les succursales sont ouvertes tous les matins dès 8h, incluant le samedi, ce qui a nécessité l'embauche de 160 personnes.

De plus, pour aider les clients vivant des difficultés économiques à faire face à la crise actuelle, on a donné une formation spéciale à tous les employés qui sont en contact direct avec eux.

«C'est normal d'être là quand nos clients ont des périodes difficiles, autant que quand ça va bien, dit Christine Marchildon. Nous avons formé nos employés pour qu'ils soient à l'affût et proposent aux clients des solutions adaptées, comme des consolidations de dettes ou le renouvellement de leur taux d'hypothèque.»

Christine Marchildon, qui travaille dans le secteur bancaire depuis 35 ans et 20 ans à titre de cadre supérieur, se dit passionnée pas son mandat et compte bien poursuivre sur cette lancée prometteuse.

 




la boite: 4391560:box; tpl: 300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Affaires

Tous les plus populaires de la section Affaires
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer