«Vos vies ont été volées et votre présence auprès de moi trop courte. Je me demande pourquoi des choses comme celles-là arrivent.»

Mis à jour le 27 févr. 2009
Catherine Handfield LA PRESSE

Quatre jours après le drame, la mère des deux enfants tués à Piedmont, dans les Laurentides, a écrit une lettre à Olivier, 5 ans, et à Anne-Sophie, 3 ans. Son message a été publié dans l'avis de décès des deux victimes, qui auraient été poignardées samedi dernier par leur père, Guy Turcotte.

 

Leur mère, qui est urgentologue à l'hôpital de Saint-Jérôme, y relate avec tendresse les hauts et les bas de sa vie de maman.

«Pour vous, j'apprenais à me dépasser pour vous accompagner dans ce monde qui est rempli de belles choses, écrit-elle. Je suis chanceuse d'avoir été choisie pour être votre maman car vous étiez exceptionnels.»

«J'ai expérimenté, j'ai pleuré, j'ai ri, j'ai voulu à l'occasion démissionner car, avouons-le... c'est pas toujours facile d'être parent.»

Elle leur réitère son amour, puis termine sa lettre sur un au revoir. «Je vous aime et souffre de votre départ. Je garde dans mon coeur l'intensité de vos personnalités et la douceur de vos câlins et bisous. Attendez-moi, au-delà de cette vie, car les gens qui s'aiment savent s'attendre.»

«Olivier, mon champion, et Anne-Sophie, ma grande fille, prenez soin l'un de l'autre. À bientôt mon ti-loup, à bientôt ma cocotte.» La lettre est signée «maman», suivi de deux becs.

Funérailles

Les funérailles d'Olivier et d'Anne-Sophie auront lieu lundi à Pointe-aux-Trembles. Pour l'occasion, leur mère demande de ne pas envoyer de fleurs, mais de faire un geste d'amour.

La mère des enfants a également écrit une lettre à ses collègues de l'hôpital de Saint-Jérôme, qui étaient aux premières lignes du drame samedi en accueillant le présumé meurtrier. Guy Turcotte, cardiologue de l'établissement, avait tenté de se suicider en ingérant une forte dose de médicaments.

L'homme de 36 ans a été accusé de meurtres prémédités mardi après-midi et sera de retour devant les tribunaux le 30 avril. Il aurait poignardé ses enfants à de multiples reprises, selon nos informations.