Coup de tonnerre dans le ciel des libéraux du Québec : André Fortin ne sera pas candidat à la direction du Parti libéral du Québec (PLQ). En déclarant forfait, le député de Pontiac ouvre toute grande la voie à Dominique Anglade, sa présumée rivale. 

DENIS LESSARD LA PRESSE

La Presse a pu faire confirmer par des sources proches de M. Fortin que ce dernier avait pris sa décision la fin de semaine dernière. Avec deux jeunes enfants, deux filles de 3 et 5 ans, M. Fortin a décidé que ses obligations familiales seraient difficilement compatibles avec celles d'un chef de parti. Il reste toutefois député de Pontiac, une circonscription qu'il représente depuis 2014. 

M. Fortin, 37 ans, semblait détenir une avance certaine dans les rangs libéraux en prévision de la course à la succession de Philippe Couillard, un choix que les militants feront en 2020. 

Ex-conseiller politique du regretté Jean Lapierre, alors ministre des Transports à Ottawa, M. Fortin s'était lancé en politique provinciale aux élections de 2014. Après un bon moment comme secrétaire parlementaire du ministre des Finances Carlos Leitão, il avait été nommé ministre des Transports. À ce titre, il avait fait adopter une refonte importante du Code de la sécurité routière. 

Avec Dominique Anglade, ex-ministre de l'Économie, M. Fortin était vu comme le candidat le plus probable pour devenir chef libéral. Plusieurs le comparaient déjà à Robert Bourassa, dont il avait le gabarit. Depuis les élections du 1er octobre, il est critique de son parti pour les questions de santé. Déjà, un autre gros canon de l'aile parlementaire, Sébastien Proulx, député de Jean-Talon, a annoncé qu'il ne serait pas non plus de la course à la direction du PLQ.

Porte ouverte pour Anglade

En se retirant de la course, André Fortin laisse le champ libre à Dominique Anglade, qui n'a pas caché son intérêt pour la direction du parti. Une victoire de Mme Anglade ferait pour la première fois accéder une femme à la barre du PLQ. 

En outre, selon toute vraisemblance, le Parti québécois pourrait lui aussi être dirigé par une femme, Véronique Hivon. Avec Manon Massé comme porte-parole de Québec solidaire, François Legault pourrait être le seul homme à participer au débat télévisé des chefs lors de la prochaine campagne électorale. 

Une autre candidate possible pour le PLQ est Marwah Rizqy, nouvelle députée libérale de Saint-Laurent. M. Fortin a peut-être évalué que les chances que les libéraux battent la CAQ dans quatre ans étaient bien incertaines. Il n'a pas rappelé La Presse hier soir.