(Fredericton) Le chef du NPD Jagmeet Sing a réitéré samedi son appui envers une clinique d’avortement de Fredericton qui peine à demeurer ouverte parce que le Nouveau-Brunswick refuse de financer les avortements qui ne sont pas pratiqués dans un hôpital.

La Presse canadienne

Il a rencontré samedi matin le directeur médical de la clinique 554, Adrian Edgar.

En octobre, le Dr Edgar avait annoncé que la seule clinique privée pratiquant des avortements au Nouveau-Brunswick serait mise en vente en raison du refus de la province de financer cette procédure si elle n’a pas lieu dans un hôpital.

PHOTO STEPHEN MACGILLIVRAY, ARCHIVES LA PRESSE CANADIENNE

M. Singh a aussi remercié le médecin sur sa page Twitter. « Merci au Dr Adrian Edgar et à tous ceux et celles qui travaillent et se battent pour sauver la clinique 554. Ils font beaucoup pour fournir des soins à un grand nombre de personnes au Nouveau-Brunswick. Les services d’avortement sûrs et accessibles doivent être protégés », a écrit le chef néo-démocrate.

Plus tôt cette semaine, il avait exhorté le premier ministre fédéral à intervenir et à sauver la clinique. Il avait alors reproché au gouvernement du Nouveau-Brunswick de contrevenir à la Loi canadienne sur la santé.

Le Dr Edgar se disait encouragé par l’accent porté aux soins de santé dans le récent discours du Trône. Il a qualifié l’appui de M. Singh de « fantastique ».

« Ce fut un véritable honneur d’accueillir M. Singh, a-t-il déclaré au cours d’un entretien téléphonique. J’espère vraiment qu’il y a encore des gens au Canada qui surveillent la situation. J’espère qu’ils n’oublient pas ce qui se passe au Nouveau-Brunswick ».

Le directeur médical de la clinique dit avoir contacté le procureur général du Canada afin de savoir si la politique provinciale était légale. Il attend toujours une réponse.