Le procès d'un premier policier de Toronto accusé à la suite des manifestations organisées à l'occasion de la réunion du G-20 en 2010 doit débuter ce lundi.

LA PRESSE CANADIENNE

Ce policier, Glenn Weddell, est accusé d'agression avec une arme et de voies de fait causant des lésions corporelles.

Le plaignant, Dorian Barton, a déclaré que son bras avait été cassé par des policiers qui l'ont arrêté lors de cette manifestation qui s'est déroulée il y a près de trois ans.

Des témoins civils ont raconté que Barton, qui prenait des photos de policiers à cheval, a été heurté par un bouclier anti-émeute et ensuite frappé avec un bâton alors qu'il était au sol.

Un autre policier, Babak Andalib-Goortani, fera face la semaine prochaine à deux accusations de voies de fait avec une arme dans la foulée de ce sommet du G-20.