La police n'a pas tardé à frapper les motards en ce début d'année.

Mis à jour le 9 janv. 2019
DANIEL RENAUD LA PRESSE

Environ 150  policiers perquisitionnent depuis ce matin une quinzaine de résidences et plusieurs véhicules, surtout dans l'est du Québec, mais également dans la région de Montréal. Aucune arrestation n'est prévue.  

Il s'agit de perquisitions effectuées au cours d'une enquête menée par l'Escouade nationale de répression contre le crime organisé, dont le mandat est de s'attaquer aux têtes dirigeantes des organisations criminelles.  

Les perquisitions ont lieu à Longueuil, Brossard, Drummondville, Scott, Mascouche, Blainville, Sainte-Marguerite-de-Dorchester, Saint-Jérôme, Edmundston et Sainte-Anne-de-Madawaska, ces deux dernières municipalités se trouvant au Nouveau-Brunswick.

Selon nos informations, les résidences des jumeaux Yannick et Éric Blanchette, de Kaven Langlois et de Daniel Beaulieu figurent sur la liste des résidences visées ce matin.

Daniel Beaulieu et les frères Blanchette sont les plus importants des quatre dans la hiérarchie de l'organisation.

Beaulieu est soupçonné par la police d'être la tête dirigeante de l'un des réseaux de trafic de drogue visés ce matin. Il est membre des Hells Angels et l'un des fondateurs de la récente section du Nouveau-Brunswick, parrainée par des motards du Québec.

Beaulieu avait bénéficié d'un arrêt des procédures vers la fin des mégas-procès de l'enquête SharQc en 2015 et il poursuit le Procureur général du Québec, le Directeur des poursuites criminelles et pénales et la Sûreté du Québec pour une somme de 16 millions.

En 1994, il avait été condamné dans une retentissante affaire de complot visant à importer 740 kilogrammes de cocaïne au Québec impliquant les Hells Angels et des individus liés à la mafia, dont Raynald Desjardins. La Gendarmerie Royale du Canada avait éventé le complot et les malfaiteurs avaient jeté à la mer neuf tuyaux qui contenaient la cocaïne au large de la Nouvelle-Écosse.

Beaulieu, qui a été membre de la section de Québec avant de porter les couleurs de celle du Nouveau-Brunswick, était l'un des responsables de l'ancien local des motards à Charny, près de Québec, démoli après l'opération SharQc.

Photo courtoisie

Kaven Langlois

Les jumeaux Blanchette, des anciens Dark Souls, ont peu à peu gravi les échelons de l'organisation. Les deux seraient actuellement membres de la section des Hells Angels Nomads du Nouveau-Brunswick. Les frères avaient été arrêtés pour trafic de cocaïne en République dominicaine en 2012.

Photo Olivier Jean, archives La Presse

Daniel Beaulieu

Enfin Kaven Langlois était prospect des Hells Angels avant d'être arrêté dans l'opération SharQc en avril 2009. Il a fait partie du groupe des 31 accusés libérés pour délais déraisonnables en 2011. Par la suite, il a fait partie d'au moins deux chapitres des Red Devils avant d'aboutir dans celui du Nouveau-Brunswick.  

L'enquête de ce matin concerne un réseau de trafic de stupéfiants lié aux Hells Angels et qui dessert les régions de la Gaspésie, du Bas-du-Fleuve, des Îles-de-la-Madeleine et du Nouveau-Brunswick.

PHOTOS TIRÉES DU SITE LISTINDIARIO.COM

Éric Blanchette, à gauche, et son frère Yannick.