Un homme de 30 ans a été atteint vendredi après-midi par « au moins un projectile d’arme à feu » dans le secteur de Montréal-Nord. Le Service de police de la Ville de Montréal (SPVM) considère l’événement comme une tentative de meurtre.

Henri Ouellette-Vézina Henri Ouellette-Vézina
La Presse

Katia Gagnon Katia Gagnon
La Presse

Selon nos informations, la victime est Kevin Desprez, connu des policiers. En 2016, M. Desprez avait été co-accusé du meurtre d'un homme à Montréal-Nord, survenu en 2015. Toujours en 2016, en attente de son procès, Desprez avait été violemment battu à l'intérieur des murs de la prison de Rivière-des-Prairies. Desprez est connu pour ses liens avec les gangs d'allégeance rouge.

M. Desprez est le fils de Beauvoir Jean, le fondateur du premier gang de rue de Montréal, les Master B. Ce dernier s'est depuis repenti et œuvre depuis plusieurs années comme travailleur de rue dans le quartier, tentant d'aider de jeunes membres de gangs à se sortir de l'engrenage de la criminalité.

Plusieurs appels ont été faits au 911 vers 17 h 25, pour signaler des coups de feu entendus dans le voisinage. L’incident s’est produit non loin de l’intersection de la rue Pascal et de la rue Jubinville.

Desprez, localisée par les policiers à leur arrivée sur les lieux, avait été atteinte au bras. Toujours conscient, l’homme a été transporté dans un centre hospitalier, où on ne craindrait toutefois pas pour sa vie.

« D’après nos premières informations, la victime marchait en direction sud sur la rue Pascal et soudainement, un suspect se déplaçant à pied aurait fait feu en sa direction, pour ensuite prendre la fuite à bord d’un véhicule », a indiqué en soirée une porte-parole du corps policier montréalais, Caroline Chèvrefils.

Le lien entre Desprez et son agresseur demeure pour l'instant inconnu. Un périmètre policier a été érigé dans le secteur pour laisser les enquêteurs ainsi qu’un technicien en identité judiciaire travailler. Ils tenteront de comprendre les circonstances exactes de cet événement. L’unité canine a aussi été demandée sur les lieux pour la recherche d’indices supplémentaires.

En soirée, vendredi, l’avenue Jubinville a été fermée à la circulation, entre la rue Pascale et le boulevard Maurice-Duplessis.