Quatorze croix enduites de peinture noire placées à plusieurs endroits dans la communauté mohawk de Kanesatake, près d’Oka, sèment l’inquiétude.

Mayssa Ferah
Mayssa Ferah La Presse

Les objets déposés vendredi matin à l’entrée de plusieurs commerces de la communauté mohawk sont marqués de plusieurs messages confus, écrits maladroitement et dont le sens est difficile à interpréter, rapporte le grand chef Serge Otsi Simon.

Certains des messages gribouillés sur du papier et collés sur les croix s’adressent directement au grand chef et à un autre membre du conseil de bande, affirme-t-il. Le sigle « SQDC » et le slogan « changez la loi » peuvent être aperçus sur l’une des croix, selon lui.

Les images captées par les caméras vidéo des établissements visés montrent un homme et une voiture noire, une Jetta Volkswagen.

Rien ne s’est produit depuis l’incident, mais le chef qualifie le geste de menaçant. « Quelqu’un tente de créer de la division au sein de notre communauté. Nous sommes prêts à faire face à toute menace », assure le grand chef.

La Sûreté du Québec (SQ) a rapidement déployé des patrouilleurs dans la région et une enquête a été lancée, selon le conseil de bande. La SQ n’a toutefois pas voulu confirmer l’information aux médias.

« On demande à la population d’aller sur la page Facebook du conseil mohawk pour nous aider à identifier cet individu », a ajouté Serge Otsi Simon