(Québec) Les rétroviseurs d’une quarantaine de véhicules ont été vandalisés à Québec, probablement à la sortie des bars, dans la nuit de samedi à dimanche.

La Presse canadienne

Les méfaits se sont produits le long des 650 mètres du boulevard René-Lévesque qui séparent les avenues Cartier et Moncton, a rapporté le Service de police de la Ville de Québec (SPVQ).

Les rétroviseurs d’une série d’une trentaine de véhicules auraient d’abord été fermés avec force. L’intensité aurait ensuite augmenté. « Plus ça avançait vers l’ouest, plus les miroirs étaient tout croches, brisés jusqu’à être arrachés au complet », a raconté le lieutenant Éric Aubé du SPVQ lors d’une conversation avec La Presse canadienne.

Au total, les rétroviseurs de 12 véhicules ont été complètement brisés.

Les voitures, qui étaient stationnées les unes derrière les autres le long de la rue, ont été vandalisées sans distinction « de la première à la dernière », a précisé le lieutenant Aubé.

Les incidents ont été signalés dès 9 h par des personnes ayant constaté les dommages sur une série de véhicules.

Les policiers sont convaincus que les méfaits ont commencé au coin de l’avenue Cartier, là où sont situés plusieurs bars.

Ils croient également que les crimes ont été commis durant la nuit. « Si c’était arrivé de jour, on l’aurait su immédiatement », a lancé le lieutenant Aubé.

« Pas une exception »

Le lieutenant Aubé a expliqué que ce type de méfaits se produisent « presque toujours » à la sortie des bars.

L’événement est spectaculaire en raison de la quantité de véhicules vandalisés, mais le vandalisme des voitures « n’est pas une exception », a-t-il précisé.

Il n’est pas rare que deux ou trois voitures soient prises pour cible. Par exemple, les vandales grimpent notamment sur des capots ou encore éraflent la carrosserie avec des clés.

Les policiers sont en train de chercher des indices afin de les aider dans leur enquête, notamment des images de caméras de surveillance.

Ils invitent ceux qui auraient pu être témoins des gestes du ou des vandales à les contacter.