(Toronto) La mort d’une petite fille âgée de deux ans à l’extérieur d’un édifice à appartements après la chute d’un climatiseur a provoqué l’ouverture d’une enquête de la Ville de Toronto.

La Presse canadienne

L’enfant est décédée à l’hôpital après avoir reçu sur elle un climatiseur tombé d’un appartement du huitième étage vers 15 h 30 lundi.

L’immeuble fait partie de la Société d’habitation de Toronto qui appartient à la Ville. Celle-ci a lancé une enquête afin de déterminer pourquoi le climatiseur a chuté.

« C’est une situation tragique », a déclaré le porte-parole de la société de logement communautaire, Bruce Malloch.

Alors que l’enquête de la ville est en cours, la police a achevé son enquête préliminaire, a déclaré la constable Caroline de Kloet, de la police de Toronto qui a précisé que les premiers éléments ne révélaient aucun geste criminel.

Avant sa chute, le climatiseur était fixé à une fenêtre de l’appartement de l’immeuble situé dans l’est de la ville.

Bruce Malloch a déclaré que son organisation avait un programme qui encourageait les locataires à échanger gratuitement les unités de climatisation de fenêtre pour des modèles que l’on fixe au plancher.

Il a précisé que la Société d’habitation de Toronto avait proposé aux résidents de l’immeuble en question de changer leur appareil à l’été 2018.

« C’est un enjeu de sécurité », a déclaré Bruce Malloch. « Un modèle fixé sur le plancher ne tombera pas de la fenêtre. »

La fillette était en compagnie d’autres personnes lors de la chute meurtrière du lourd appareil. Une poussette était tout près du lieu du drame.

Le maire John Tory a commenté la tragédie mardi, affirmant que la Société d’habitation de Toronto ferait une « enquête approfondie ».

« Mes pensées vont à la famille impliquée et aux personnes présentes dans ce bâtiment », a déclaré John Tory aux journalistes mardi. « Je suis sûr que c’est traumatisant pour eux. »