Source ID:86bcdaa0ccdd3ac9acc4c9bad6a78922; App Source:StoryBuilder

La SQ frappe un présumé fabricant d'armes à feu

Selon un document judiciaire, M. McClish est accusé d'avoir... (PHOTO ALAIN ROBERGE, ARCHIVES LA PRESSE)

Agrandir

Selon un document judiciaire, M. McClish est accusé d'avoir fabriqué « des carcasses d'armes à feu Polymer 80 », une arme de poing, ainsi que des silencieux.

PHOTO ALAIN ROBERGE, ARCHIVES LA PRESSE

Un homme de 41 ans a été accusé de fabrication et de trafic d'armes à feu, cet après-midi, au lendemain d'une importante frappe des policiers anti-motards à Montréal. Desmond McClish fait face à 12 accusations criminelles.

Il a été arrêté au cours de l'une des quatre perquisitions effectuées mardi par l'Escouade nationale sur la répression du crime organisé, qui réunit les principaux corps policiers actifs au Québec. 

« Lors des perquisitions, les policiers ont pu saisir plusieurs pièces d'armes à feu, dont des silencieux, des chargeurs et des munitions », indique un communiqué de presse diffusé par la Sûreté du Québec. « Certains de ces objets sont considérés comme des armes à feu à autorisations restreintes en vertu du Code criminel. »

Selon un document judiciaire, M. McClish est accusé d'avoir fabriqué « des carcasses d'armes à feu Polymer 80 », une arme de poing, ainsi que des silencieux. Une femme de 34 ans a aussi été arrêtée dans l'opération, mais elle a été remise en liberté par un interrogatoire.

- Avec Louis-Samuel Perron




La liste:-1:liste; la boite:2099152:box; tpl:html.tpl:file
la boite: 1600127:box; tpl: 300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer