Source ID:; App Source:

Montréal veut réduire un bilan trop meurtrier

Plusieurs policiers étaient postés hier aux quatre coins... (Photo: Ivanoh Demers, La Presse)

Agrandir

Plusieurs policiers étaient postés hier aux quatre coins de la métropole pour distribuer des signets informatifs et, dans certains cas, des contraventions.

Photo: Ivanoh Demers, La Presse

Hugo Meunier
La Presse

De 2007 à aujourd'hui, 48 piétons ont perdu la vie sur le territoire montréalais. Dans l'espoir de sensibiliser la population au problème et réduire ces statistiques, les autorités ont lancé hier une vaste campagne de sécurité des piétons.

Avec la saison chaude à nos portes, le Service de police de la Ville de Montréal et la Ville ont exhorté les passants à traverser aux intersections et les conducteurs à respecter leurs priorités de passage. Plusieurs policiers étaient postés hier aux quatre coins de la métropole pour distribuer des signets informatifs et, dans certains cas, des contraventions.

 

Les efforts de sensibilisation des autorités auraient contribué à réduire de 25% le nombre de décès de piétons heurtés par des voitures. Vingt-quatre piétons ont perdu la vie en 2007, contre 18 en 2008.

Durant cette même période, les policiers ont presque doublé le nombre de constats d'infraction délivrés contre des piétons et des automobilistes irrespectueux des piétons, passant de 49 472 en 2007 à 73 662 en 2008, soit une hausse de près de 50%.

Le nombre de blessés graves et légers a aussi diminué entre 2007 et 2008, passant de 128 à 77 blessés graves et de 1361 à 1272 blessés légers. En 2008, 18 des 33 personnes fauchées lors d'une collision routière étaient des piétons.

Depuis le début de 2009, six personnes - dont quatre piétons - ont péri dans un accident sur le réseau routier montréalais. Trois d'entre eux ont été écrasés le même jour, soit le 3 février, sous les roues de camions de déneigement, dans deux accidents distincts.

Le responsable de la Division de la sécurité routière et de la circulation au SPVM, l'inspecteur-chef Stéphane Lemieux, a dit avoir dans le collimateur certaines intersections jugées plus à risque, mais a refusé de divulguer où elles se trouvent. «Les endroits où seront installés des radars photo sont des endroits plus touchés par les accidents», a-t-il résumé.

Il y a quelques mois, le ministère des Transports du Québec avait annoncé pour la mi-mai l'installation de trois radars photo à Montréal, un mobile et deux fixes. L'un d'eux se trouvera sur le boulevard Notre-Dame, où la vitesse excessive et les passages aux feux rouges sont fréquents. Les autres seront situés sur le chemin McDougall, près de l'avenue Cedar et sur l'autoroute 15 Sud, avant la sortie Atwater. Enfin, trois caméras aux feux rouges seront installées à l'angle des rues University et Notre-Dame, des rues Sainte-Catherine et d'Iberville et du chemin de desserte de Décarie Nord et de la rue Paré.

 




La liste:-1:liste; la boite:2099152:box; tpl:html.tpl:file
la boite: 1600127:box; tpl: 300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer