(Sydney) Une invasion d’araignées a laissé des pans entiers de la région du Gippsland, dans le sud-est de l’Australie, couverts de toiles, ces animaux cherchant à s’installer en hauteur pour échapper aux inondations.  

Agence France-Presse

Une mer de soie a envahi ce secteur de l’État de Victoria, frappé par des inondations plus tôt en juin, en raison de toiles tissées par des araignées qui vivent normalement sur le sol et cherchaient un abri, selon l’universitaire Dieter Hochuli.

« Lorsque nous avons ce genre de très fortes pluies et d’inondations, ces animaux, qui passent leur vie de façon énigmatique sur le sol, ne peuvent plus y vivre et font exactement ce que nous essayons de faire : ils se déplacent vers les hauteurs », a déclaré M. Hochuli, qui dirige le groupe d’écologie intégrative à l’université de Sydney, à la chaîne de télévision locale Channel 7.

Les araignées sont connues pour libérer leurs toiles afin de créer des parachutes de fortune et profiter du vent pour changer d’emplacement.

Au moins deux personnes sont mortes en raison des tempêtes qui ont frappé l’État de Victoria plus tôt en juin. Les autorités ont retrouvé les deux corps dans des véhicules partiellement submergés.

Des milliers de personnes dans les zones les plus durement touchées ont également été privées d’électricité pendant des semaines, celle-ci n’ayant toujours pas été rétablie pour certains foyers.

Les Australiens qui vivent dans des zones rurales ont été touchés par une série de catastrophes ces dernières années. Une sécheresse prolongée a été suivie par des mois de feux de forêts dévastateurs fin 2019 et début 2020, avant que des pluies n’entraînent des inondations qui ont causé des dégâts dans plusieurs régions.