(Victoria) La Colombie-Britannique se prépare à adopter une loi éliminant le changement d’heure saisonnier, mais le moment où celle-ci doit entrer en vigueur demeure à préciser.

La Presse canadienne

Le procureur général David Eby a annoncé son intention de déposer le projet de loi jeudi, permettant à la province de conserver l’heure avancée toute l’année.

D’ailleurs, les horloges de la Colombie-Britannique vont reculer d’une heure, ce dimanche, pour revenir à l’heure normale.

Selon David Eby, la province canadienne veut s’assurer de synchroniser l’entrée en vigueur de la loi avec ses partenaires commerciaux de l’Ouest américain, dont les États de Washington, de l’Oregon et de la Californie, avant de procéder à l’élimination du changement d’heure.

Le premier ministre John Horgan a récemment discuté du projet d’abandon du changement d’heure avec le gouverneur de Washington Jay Inslee et d’autres politiciens américains.

D’après les résultats d’un récent sondage mené par le gouvernement britanno-colombien, plus de 93 % des répondants, soit près de 225 000 personnes ont dit être en accord avec l’adoption permanente de l’heure avancée.