(Washington) Nouvelle polémique à la Maison-Blanche: Donald Trump a-t-il donné à ses concitoyens des informations inexactes sur le parcours possible de l’ouragan Dorian à travers les États-Unis?

Agence France-Presse

Le président américain a présenté mercredi dans le bureau Ovale une carte du National Hurricane Center (NHC) représentant la trajectoire que devait initialement emprunter l’ouragan dévastateur.  

Singularité de cette grande carte qu’il tenait à bout de bras pour mieux la montrer aux journalistes présents : un trait y avait été ajouté au crayon noir pour que l’État de l’Alabama soit bien inclus dans le «cône» de l’ouragan.

Interrogé quelques heures plus tard sur les raisons de cet ajout surprenant, M. Trump a répondu «Je ne sais pas, je ne sais pas», tout en réaffirmant que les modèles initiaux prévoyaient bien la possibilité que l’ouragan frappe l’Alabama.

Dimanche, dans un tweet, le locataire de la Maison-Blanche avait affirmé, à tort, que l’Alabama faisait partie des États - avec la Floride, la Caroline du Sud, la Caroline du Nord et la Géorgie - qui pourraient être frappés par l’ouragan.

Peu après le tweet présidentiel, le bureau du National Weather Service à Birmingham, en Alabama, s’était fendu d’un tweet pour souligner avec force que cet État n’était pas sur la trajectoire de l’ouragan.

«Nous répétons : aucun impact de l’ouragan Dorian ne sera ressenti en Alabama», avait-il martelé, précisant que la tempête passerait nettement plus à l’Est.