L'adjoint du shérif du comté de Clark, dans l'Etat de Washington (nord-ouest des Etats-Unis), a décidé de poursuivre en justice la société Burger King au motif qu'un employé d'un restaurant de l'enseigne avait craché sur son hamburger.

ASSOCIATED PRESS

Dans sa plainte, Edward Bylsma explique s'être arrêté pour manger dans l'établissement en mars 2009 et que deux employés lui ont fait «une impression bizarre». Vérifiant son hamburger, il a découvert un gros crachat. Un test ADN a permis de faire le lien entre la salive et l'un des employés, qui a finalement plaidé coupable.

Dans sa plainte déposée mardi à Portland, M. Bylsma demande au moins 75 000 dollars de dommages et intérêts à Burger King et à l'opérateur de franchise Kaizen Restaurants.

Les deux sociétés ont assuré mercredi dans un communiqué avoir une «tolérance zéro» pour l'acte dont M. Bylsma a été victime et que les deux employés en cause avaient été renvoyés.