L'Organisation météorologique mondiale (OMM) a annoncé vendredi avoir homologué le record de la plus violente rafale de vent jamais observée, à 408 km/h le 10 avril 1996 à Barrow Island (Australie) durant le passage du cyclone Olivia.

AGENCE FRANCE-PRESSE

Le précédent record scientifiquement établi datait d'avril 1934 avec une rafale de 372 km/h au sommet du Mont Washington (Etats-Unis).

Un groupe d'experts, créé il y a deux ans, a revu toutes les données scientifiques recueillies dans tous les pays et a pu homologuer le nouveau record au terme de ses travaux, a indiqué vendredi Gaëlle Sévenier, une porte-parole de l'OMM.

L'OMM a rappelé à cette occasion que les perturbations sont classées en fonction de la vitesse du vent observée. On parle ainsi d'ouragan (encore appelé typhon ou cyclone) à partir de vents de 119 km/h. Un ouragan avec des vents de plus de 249 km/h est classé en catégorie 5, la plus élevée.