Le premier parc à thème sexuel en Chine, qui devait ouvrir le 1er octobre dans le sud-ouest du pays, a été annulé en raison de sa «vulgarité» et de «son influence néfaste» sur la société, a rapporté lundi la presse chinoise.

AGENCE FRANCE-PRESSE

«Le pays de l'amour», qui avait provoqué un tollé avec ses sculptures géantes d'organes génitaux et son atelier de «technique», devait ouvrir à Chongqing, mais les autorités locales ont décidé, après enquête, de tout annuler, a rapporté le Global Times.

Le journal publie une photo d'ouvriers démontant une statue géante de la moitié inférieure d'un corps de femme qui avait choqué des internautes notamment: jambes écartées, vêtue d'un string et tournant sur elle-même.

«L'enquête à révélé que le contenu du parc était vulgaire et qu'il n'était ni sain ni éducatif», a déclaré un responsable local cité par le journal. «Il (aurait eu) une influence néfaste sur la société et a dû être démantelé immédiatement».

He Shizhong, un responsable de la promotion de la municipalité, a expliqué pour sa part que la compagnie en charge du parc à thème «avait fait fi de sa responsabilité sociale et n'était motivée que par les profits du sensationnalisme».