• Accueil > 
  • Sports > 
  • Tennis 
  • > Coupe Davis: Laurendeau finalisera plus tard son équipe 

Coupe Davis: Laurendeau finalisera plus tard son équipe

Le capitaine de l'équipe canadienne de Coupe Davis,... (Photo: AP)

Agrandir

Le capitaine de l'équipe canadienne de Coupe Davis, Martin Laurendeau.

Photo: AP

Partager

Gregory Strong
La Presse Canadienne
Toronto

Martin Laurendeau a quelques facteurs à considérer avant d'établir la formation du Canada pour la confrontation de février contre l'Espagne, en coupe Davis.

Le capitaine a encore quelques semaines avant de décider sur qui compter du 1er au 3 février, à Vancouver.

Jesse Levine, un natif d'Ottawa qui a déménagé aux États-Unis quand il avait 13 ans, a demandé à l'ITF de pouvoir représenter le Canada. Il est peu probable qu'on réponde au 104e joueur mondial avant les matches, mais ça reste possible.

Du côté espagnol Rafael Nadal, numéro quatre de l'ATP, n'est pas sûr de figurer à la compétition. Affaibli par un virus à l'estomac, il a comme objectif de recommencer à jouer le 27 février, au tournoi d'Acapulco, mais n'a pas exclu de revenir plus tôt, s'il récupérait bien.

Le meilleur joueur canadien Milos Raonic, de Thornhill en Ontario, aura les mains pleines avec ou sans Nadal de l'autre côté. Le Torontois Daniel Nestor est la valeur sûre en double, dans une équipe qui mise aussi sur Vasek Pospisil, de Vancouver.

La quatrième place pourrait aller à Filip Peliwo de North Vancouver, Frank Dancevic de Niagara Falls, Peter Polansky de Thornhill ou Levine.

«Nous sommes dans le temps de l'année où une réponse peut tarder. Nous n'avons pas encore eu de nouvelles de l'ITF, a dit Laurendeau à propos de Levine. Je pense qu'il est peu probable qu'il soit admissible à temps.»

Raonic est classé 13e, Pospisil 125e, Dancevic 165e et Polansky 180e. Chez les juniors, Peliwo a triomphé à Wimbledon et aux Internationaux américains, en 2012.

Le Canada espère que les terrains intérieurs de l'Université de la C.-B. seront un avantage contre les Espagnols, qui brillent sur terre battue. Menés par le cinquième joueur mondial David Ferrer, ces derniers seront coriaces dans l'affrontement trois de cinq.

L'Espagne a perdu 3-2 contre les Tchèques en finale de la coupe Davis, en novembre.

Le Canada est resté dans le Groupe mondial en l'emportant 4-1 contre l'Afrique du Sud à Montréal, en septembre.

La formation doit être annoncée 10 jours avant le début des matches, mais il est possible de faire un ou deux changements après cette date.

On ne sait pas encore qui se joindra à Nestor en double. Laurendeau dit que ce sera le joueur qui aura la meilleure séquence au moment de prendre une décision.

«Daniel est important dans l'équipe à cause de son expérience et de sa capacité à jouer avec tout le monde», a dit Laurendeau.

L'événement s'amorcera avec deux matches de simple le vendredi, suivi du double le samedi et des duel inversés en simple le dimanche.

La performance de Raonic, un puissant serveur, sera cruciale pour les Canadiens au Thunderbird Centre, qui peut contenir 6500 spectateurs.

«Il s'entraîne très fort dans la saison morte, a dit Laurendeau. Ce n'est pas un hasard s'il a du succès en début de saison depuis deux ans. Si on veut battre l'Espagne, il va falloir que Milos soit à son mieux.»

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

publicité

la boite:2500684:box

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer