Le patron de la NBA menace les équipes espérant saborder leur saison

Zach LaVine des Bulls de Chicago... (Photo Nam Y. Huh, AP)

Agrandir

Zach LaVine des Bulls de Chicago

Photo Nam Y. Huh, AP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Agence France-Presse
LOS ANGELES

Le patron de la NBA, Adam Silver, a menacé de sanctions lourdes les équipes qui décideraient de saborder leur fin de saison pour finir aux dernières places et augmenter leurs chances de recruter les meilleurs talents.

Adam Silver... (Photo Michael Conroy, File, AP) - image 1.0

Agrandir

Adam Silver

Photo Michael Conroy, File, AP

Dans un mémo adressé aux trente équipes de la ligue et publié mercredi par le quotidien USA Today, M. Silver a prévenu que toute équipe convaincue de «tanking» recevra «la sanction la plus lourde possible».

«L'intégrité de la compétition est la pierre angulaire de notre ligue, c'est le pacte qui nous unit, avec nos supporteurs, la raison fondamentale de notre existence», a expliqué le commissaire de la NBA.

«Avec toutes les évolutions autour de nous, c'est la chose qui ne doit pas changer, nous devons faire tout ce que nous pouvons pour protéger et garantir l'intégrité de notre sport», a-t-il ajouté.

Plusieurs équipes seraient dans le collimateur de la NBA, dont les Bulls de Chicago, les Kings de Sacramento, les Grizzlies de Memphis, les Suns de Phoenix et les Mavericks de Dallas.

Alors que le phénomène se limite en règle générale à deux ou trois équipes qui, ayant perdu toute chance de participer aux séries éliminatoires, alignent leurs joueurs d'avenir et collectionnent les défaites, le «tanking» semble faire recette cette saison.

Depuis le retour du match des étoiles, les neuf plus mauvaises équipes de la NBA ont perdu 25 de leurs 28 matchs.

Terminer parmi les équipes les moins bien classées permet de choisir en premiers lors du repêchage, la bourse annuelle aux talents venus des universités américaines et de l'étranger.

Mark Cuban... (Photo Ron Jenkins, AP) - image 2.0

Agrandir

Mark Cuban

Photo Ron Jenkins, AP

La semaine dernière, la NBA a infligé une amende de 600 000 dollars au propriétaire des Mavericks de Dallas, Mark Cuban, qui avait reconnu publiquement que son équipe allait perdre le plus de matchs possible.

«Je ne devrais sans doute pas dire ça, mais je viens de dîner avec certains des joueurs. Nous ne serons pas des séries, vous savez. Je leur ai dit: "Perdre est notre meilleure option" », avait déclaré Cuban lors d'une émission de radio sur internet.




Rondelle Libre >

123302:liste;4317250:box; 300_billet-brunet.tpl:file;
la boite:1600166:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

la boite:219:box
image title
Fermer