Attaque de l'EI en Égypte: 18 morts

Cinq véhicules de la police, dont quatre blindés,... (Photo Twitter)

Agrandir

Cinq véhicules de la police, dont quatre blindés, ont été détruits et incendiés par des mines improvisées. Les djihadistes ont ensuite ouvert le feu avec des armes automatiques, selon des sources policières et militaires.

Photo Twitter

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Dossiers >

Le groupe État islamique

International

Le groupe État islamique

Consultez notre dossier sur le groupe djihadiste État islamique. »

Agence France-Presse
LE CAIRE

Au moins 18 personnes sont mortes lundi dans le nord du Sinaï égyptien lors d'une attaque contre des forces de sécurité revendiquée par le groupe État islamique (EI).

«Huit soldats égyptiens sont morts et quatre véhicules blindés ont été détruits», a indiqué l'organisation djihadiste via son agence de propagande Amaq alors que des sources médicales et sécuritaires ont elles fait état d'un bilan de 18 morts.

Selon le ministère de l'Intérieur égyptien, qui parle de plusieurs morts sans autre précision, une voiture a explosé au passage d'un convoi des forces de sécurité dans la ville de Bir al-Abed, dans le nord de la péninsule du Sinaï.

L'attaque s'est produite sur la route reliant Al-Qantara à Al-Arich, le chef-lieu du Nord-Sinaï, alors que les forces de sécurité menaient une opération de ratissage de la zone. Un véhicule s'est introduit dans le convoi avant d'exploser, a indiqué le ministère.

Des tireurs embusqués ont ensuite ouvert le feu, faisant également des morts et des blessés, a-t-on ajouté.

Il n'était pas possible dans l'immédiat de déterminer la présence de victimes civiles.

Depuis la destitution par l'armée à l'été 2013 du président Mohamed Morsi, issu des Frères musulmans, les forces de sécurité égyptiennes affrontent dans le Sinaï un groupe djihadiste qui a prêté allégeance à l'EI.

Il est responsable de la mort de plusieurs centaines de soldats et de policiers en Egypte et a également revendiqué des attentats contre la communauté chrétienne copte depuis décembre, qui ont fait plus de 100 morts.

Le Département d'État américain a condamné l'attaque de lundi et fait part dans un communiqué de ses «profondes condoléances aux familles et proches des victimes».

Les États-Unis «continueront à se tenir aux côtés de l'Egypte face à la menace du terrorisme», a-t-il ajouté.




publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer