Afghanistan: environ 30 morts dans un attentat contre une banque

L'explosion a également fait une soixantaine de blessés,... (AFP)

Agrandir

L'explosion a également fait une soixantaine de blessés, s'est produite autour de midi devant une succursale de la New Kaboul Bank au coeur de Lashkar-Gah, capitale du Helmand.

AFP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Sefatullah ZAHIDI
Agence France-Presse
LASHKAR GAH

Un attentat a ciblé jeudi une banque bondée dans le sud de l'Afghanistan, au moment où les clients attendaient de toucher leur salaire à l'approche des festivités d'Eid, faisant une trentaine de morts civils et militaires.

L'explosion qui a également fait une soixantaine de blessés, s'est produite autour de midi devant une succursale de la New Kaboul Bank au coeur de Lashkar-Gah, capitale du Helmand.

Cette province, principale productrice de pavot, est largement sous le contrôle des talibans qui encerclent la ville.

Le département des affaires sanitaires du Helmand a affiché un bilan de «29 morts et 60 blessés» sur sa page Facebook, près de deux heures et demie après l'attentat.

Ce bilan a été confirmé à l'AFP par le directeur de l'hôpital gouvernemental Bost, Mullah Dad Tabidar, qui a fait état d'«au moins 29 morts et 60 blessés, civils et militaires». Selon lui «le bilan pourrait s'alourdir».

L'opération n'a pas été revendiquée dans l'immédiat.

Selon un porte-parole du gouverneur du Helmand, Omar Zwak, l'attaque à la voiture piégée a touché une zone qui était sécurisée par les forces afghanes.

Pour le correspondant de l'AFP, présent non loin, il s'agissait d'un attentat suicide, sans autre assaillant sur les lieux.

Ce qu'a confirmé le chef de la police provinciale, Aqa Noor Kentoz, en direct sur la chaîne de télévision Tolo News: «C'était un attentat suicide à la voiture piégée, il n'y a pas d'autres attaquants», a-t-il dit.

«Les civils et les militaires faisaient la queue pour toucher leur salaire» quand le véhicule a explosé, a-t-il précisé.

La même succursale de la New Kabul Bank avait déjà été attaquée en février, dans les mêmes circonstances au moment du versement des soldes et des salaires.

Cette opération, revendiquée par les talibans, avait fait six morts et une vingtaine de blessés.

«Nuit du destin»

Lashkar Gah est pratiquement encerclée par les talibans: les insurgés contrôlent aux trois quarts le Helmand, haut-lieu du pavot qui assure l'essentiel de leurs revenus par le prélèvement de taxes sur les producteurs.

Alors que les familles se préparent à célébrer la fin du mois sacré du ramadan et l'Eid-El-Fitr, qui interviendra dimanche ou lundi, l'Afghanistan marque jeudi la «Nuit du Destin».

Cette période singulière, essentielle pour les musulmans, fait craindre une recrudescence d'attaques de la part des insurgés islamistes, qui pensent gagner le paradis en conduisant des attaques suicides à ce moment-là.

Le pays a connu un regain de tension et d'attaques ces dernières semaines, dont une, spectaculaire, au camion piégé a fait au moins 150 morts et 400 blessés selon un bilan officiel, le 31 mai dans le quartier diplomatique de Kaboul.

Cet attentat, le plus sanglant depuis 2001, n'a pas été revendiqué.

En revanche, les talibans ont clamé leur responsabilité dans de nombreux assauts conduits contre les forces de sécurité afghanes, police et armée, faisant des dizaines de morts dans leurs rangs.

Ils ont également revendiqué des opérations contre les forces occidentales dont ils exigent le départ, au moment où le Pentagone étudie le déploiement prochain de plusieurs milliers d'hommes en renfort des 8400 Américains déjà présents au sein de la force de l'OTAN.




publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer