Yémen: 25 morts dans des combats autour d'un camp militaire

Depuis mars 2015, plus de 7700 personnes ont... (Photo SALEH AL-OBEIDI, AFP)

Agrandir

Depuis mars 2015, plus de 7700 personnes ont été tuées et 42 500 autres ont été blessées dans le conflit qui a lieu au Yémen.

Photo SALEH AL-OBEIDI, AFP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Agence France-Presse
MOKHA

Au moins 25 soldats et rebelles ont péri en 24 heures dans de violents combats autour d'un important camp militaire près de la côte ouest du Yémen, ont indiqué samedi des sources militaires et médicales.

Les forces progouvernementales, soutenues par l'aviation de la coalition arabe conduite par l'Arabie saoudite, cherchaient à reprendre le camp militaire Khaled Ibn Al-Walid, aux mains des rebelles chiites Houthis et de leurs alliés depuis plus de deux ans, ont précisé les sources militaires.

Après avoir reconquis ces derniers jours Jabal Al-Nar, un mont surplombant le camp, les forces loyales au président Abd Rabbo Mansour Hadi avancent sur deux axes pour tenter de pénétrer dans cette fortification militaire, ont ajouté ces mêmes sources.

Le camp Khaled Ibn Al-Walid, l'un des plus grands du Yémen, est situé à 30 km à l'est de Mokha, une ville portuaire sur la mer Rouge, reconquise par les forces pro-Hadi en février.

Il revêt une importance stratégique, car il est situé sur un axe routier reliant Mokha à Taëz, la troisième grande ville du Yémen assiégée par les rebelles, et à Hodeida, une cité portuaire plus au nord, également aux mains des Houthis.

Samedi, neuf rebelles ont été tués et deux autres blessés dans deux raids aériens de la coalition arabe ayant visé trois véhicules qui acheminaient des renforts au camp, ont indiqué les sources militaires et médicales.

En outre, 12 autres rebelles et 4 soldats ont trouvé la mort dans des combats nocturnes, selon ces sources.

En lançant le 7 janvier l'offensive dans le sud-ouest, les forces progouvernementales et la coalition arabe avaient fixé comme objectif de reprendre les zones longeant la mer Rouge sur 450 km, dont les villes de Mokha, Hodeida et Midi, près de la frontière saoudienne.

Les Houthis et leurs alliés, les unités de l'armée restées fidèles à l'ex-président Ali Abdallah Saleh, contrôlent toujours la capitale Sanaa, conquise en septembre 2014, et d'autres parties du nord et de l'ouest du Yémen.

Depuis l'intervention de la coalition en mars 2015, plus de 7700 personnes ont été tuées et 42 500 autres ont été blessées dans ce conflit où toutes les médiations de l'ONU et sept cessez-le-feu ont échoué.




publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer