Fausse alerte à la bombe: un avion d'EgyptAir atterrit en Ouzbékistan

Peu après son atterrissage à l'aéroport d'Ourguentch, l'Airbus... (Photo archives Reuters)

Agrandir

Peu après son atterrissage à l'aéroport d'Ourguentch, l'Airbus A-330-220 qui transportait 135 personnes a été évacué. Une inspection de l'appareil a ensuite été entreprise mais aucune bombe n'a été trouvée.

Photo archives Reuters

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Agence France-Presse
Le Caire

L'avion du transporteur aérien EgyptAir qui avait dû se poser d'urgence en Ouzbékistan en toute fin de soirée, mardi, après qu'un appel à la bombe ait été lancé par téléphone, a pu décoller quelques heures plus tard.

Peu après son atterrissage à l'aéroport d'Ourguentch, l'Airbus A-330-220 qui transportait 135 personnes a été évacué. Une inspection de l'appareil a ensuite été entreprise mais aucune bombe n'a été trouvée.

L'avion s'est posé environ trois heures après son départ du Caire; il faisait route vers Pékin lorsque le commandant a reçu l'ordre de se poser à Ourguentch, une ville située à environ 840 kilomètres à l'ouest de Tachkent, la capitale de l'Ouzbékistan.

Selon les autorités égyptiennes, l'appel téléphonique anonyme a été fait à des agents de sécurité de l'aéroport du Caire et son auteur a mentionné que l'avion volant vers Pékin transportait une bombe.

Le mois dernier, un avion d'Egyptair reliant Paris au Caire avec 66 personnes à bord s'est écrasé en Méditerranée. La cause de la tragédie n'a pas encore été clairement établie.

Partager

À découvrir sur LaPresse.ca

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer