Les voyages de Nétanyahou examinés à la loupe

Benyamin Nétanyahou... (PHOTO REUTERS)

Agrandir

Benyamin Nétanyahou

PHOTO REUTERS

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Agence France-Presse
Jérusalem

Les voyages en avion de Benyamin Nétanyahou et de sa famille avant qu'il ne redevienne premier ministre israélien sont au coeur d'un rapport publié mardi qui pointe du doigt de possibles conflits d'intérêt.

Le rapport du contrôleur de l'État Yossef Shapira, qui vérifie les politiques du gouvernement et l'usage des fonds publics, porte sur la période où M. Nétanyahou était ministre des Finances de 2003 à 2005.

«Des voyages de M. Nétanyahou et sa famille, financés par des organisation externes (au gouvernement) pendant la période où il était ministre des Finances, ont contrevenu aux règles en vigueur en la matière et pourraient ainsi donner l'impression qu'il en a tiré bénéfice ou qu'il s'agit d'un conflit d'intérêts», indique ce rapport rédigé en hébreu et publié sur le site officiel du contrôleur de l'État.

Selon la presse, ce sont cinq ou six déplacements à l'étranger qui sont visés par le rapport, pour certains avec son épouse et ses enfants.

Le rapport ajoute que M. Nétanyahou n'a pas notifié le financement de ces voyages aux autorités compétentes.

Ce document indique aussi que des éléments de l'enquête du contrôleur de l'État ont été transmis au bureau du procureur général et ne pouvaient donc pas être publiés pour l'instant.

Mais selon les quotidiens Haaretz et Yedioth Ahronoth, tous deux hostiles à l'actuel chef de gouvernement israélien, le contrôleur a notamment enquêté sur une double facturation de billets d'avion.

Selon la «2», chaîne de télévision privée la plus regardée du pays, la police a décidé de procéder à des «vérifications» pour déterminer s'il y avait lieu d'ouvrir une enquête officielle, alors que l'ancien procureur général Yehuda Weinstein avait décidé de clore le dossier il y a dix-huit mois.

«Il n'y a rien dans le rapport du contrôleur de l'État et je peux dire qu'il s'agit d'un bon rapport», a assuré l'avocat de la famille Nétanyahou, Me Yossi Cohen, sur la radio publique.

L'ancien premier ministre Ehud Olmert avait lui aussi été impliqué dans une affaire de double facturation de voyages. La justice avait finalement renoncé à le poursuivre. Il a, en revanche, commencé en février à purger une peine de prison de 18 mois pour avoir reçu des pots-de-vin, et un mois supplémentaire pour entrave à la justice.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer