Syrie: 34 morts dans des attaques du régime sur Douma

Les forces du président Bachar al-Assad ont de... (Photo Bassam Khabieh, Reuters)

Agrandir

Les forces du président Bachar al-Assad ont de nouveau pris pour cible, avec des raids aériens et des tirs d'obus, Douma, une semaine après un carnage qui avait fait 117 morts, surtout des enfants, dans cette localité, et révulsé la communauté internationale.

Photo Bassam Khabieh, Reuters

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Dossiers >

Crise dans le monde arabe

International

Crise dans le monde arabe

Consultez notre dossier complet sur les soulèvements populaires dans le monde arabe. »

Agence France-Presse
BEYROUTH

Au moins 34 personnes ont été tuées dans les bombardements menés samedi par les forces gouvernementales syriennes sur le fief rebelle de Douma, près de Damas, selon un nouveau bilan établi dimanche par l'Observatoire syrien des droits de l'Homme (OSDH).

Par ailleurs, des tirs de roquettes attribués par la télévision d'État syrienne à la rébellion ont fait onze morts dimanche dans un secteur sous contrôle du gouvernement au nord-est de Damas et un mort dans la capitale syrienne.

«34 civils ont été tués dans les attaques de samedi sur Douma, dont 12 enfants et huit femmes», a indiqué le directeur de l'OSDH, Rami Abdel Rahmane.

Les forces du président Bachar al-Assad ont de nouveau pris pour cible, avec des raids aériens et des tirs d'obus, Douma, une semaine après un carnage qui avait fait 117 morts, surtout des enfants, dans cette localité, et révulsé la communauté internationale.

Samedi soir, un bilan initial faisait état de 20 morts et de nombreux disparus ensevelis sous les décombres.

Les équipes de secours «ont retrouvé la nuit dernière plus de morts sous les décombres alors que certains blessés ont succombé» à leurs blessures, a précisé M. Abdel Rahmane.

Selon lui, les raids ont tué des familles entières à l'intérieur de leurs maisons.

Le Comité de coordination de Douma, un groupe militant local, a publié sur sa page Facebook les noms et photos des victimes répertoriées. Y figure un jeune enfant qui a succombé peu après avoir été sorti des décombres.

Dimanche, au moins 11 nouveaux raids aériens ont pris pour cible la plaine de la Ghouta orientale, où se trouve la ville de Douma. L'OSDH a fait état de blessés sans plus de détails.

La Ghouta orientale est assiégée par les forces du régime depuis près de deux ans et régulièrement prise pour cible par des raids aériens des forces gouvernementales.

Au nord-est de Damas, onze personnes ont été tuées dimanche et 56 blessées par des tirs de roquettes devant la prison d'Adra dans un secteur contrôlé par le gouvernement, a rapporté la télévision officielle. Des femmes et des enfants figurent parmi les blessés, selon un responsable de la prison.

La télévision a également fait état d'un mort et de sept personnes blessées à Damas «après que les terroristes ont tiré des roquettes sur différentes parties de la capitale». La télévision d'État syrienne désigne par +terroristes+ les rebelles.

Le conflit en Syrie a débuté en 2011, après des protestations pacifiques contre le régime, qui se sont transformées en révolte armée. Le pays est déchiré par une guerre civile qui a fait plus de 240 000 morts. Plus de quatre millions de Syriens ont fui leur pays.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer