Diffusion d'un enregistrement d'un homme présenté comme le N°2 de Saddam

Izzat Ibrahim al-Douri... (PHOTO JASSIM MOHAMMED, ARCHIVES AP)

Agrandir

Izzat Ibrahim al-Douri

PHOTO JASSIM MOHAMMED, ARCHIVES AP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Agence France-Presse
BAGDAD

Des chaînes de télévision proches de l'ancien parti au pouvoir en Irak ont diffusé vendredi un enregistrement audio d'un homme présenté comme Izzat Ibrahim al-Douri, ancien numéro deux de Saddam Hussein et donné pour mort en avril.

M. Douri, vice-président du pays au moment de l'invasion américaine en 2003, était le roi de trèfle dans le jeu de 55 cartes diffusé par les Américains sur les responsables les plus recherchés du régime de Saddam Hussein et du parti Baas, au pouvoir avant 2003.

Des responsables irakiens et des chefs de milices chiites avaient fait état le 17 avril de la mort de Douri, tué selon eux par les forces pro-gouvernementales près de la ville de Tikrit (nord).

Des photos circulant sur internet montraient le corps d'un homme présentant une certaine ressemblance avec M. Douri. L'homme arborait une barbe rousse, au lieu de la moustache rousse que M. Douri portait quand il était le bras droit de Saddam Hussein.

Mais depuis, le ministère de la Santé a indiqué ne pas disposer des échantillons d'ADN nécessaires pour confirmer sa mort.

Un enregistrement sonore de deux heures a été diffusé vendredi par deux chaînes pro-Bassistes Al-Faris Al-Arabi et Al-Ezz. Une version plus courte a été diffusée auparavant par la chaîne Al-Taghir, basée en Jordanie et considérée comme proche du Baas mais qui dément tout lien formel avec ce parti.

Dans l'enregistrement, l'homme présenté comme Douri fait clairement référence à des évènements qui se sont déroulés depuis le 17 avril, dont le déploiement en mai de groupes paramilitaires chiites dans la région de Noukhaïb, au sud-ouest de Bagdad.

«Noukhaïb représente une position stratégique pour l'Iran en Irak et l'un des buts de l'occupation de cette ville (par ces groupes armés chiites), c'est d'ouvrir un front contre l'Arabie saoudite (...)», a-t-il dit.

Il dénonce par ailleurs l'«occupation persane directe et complète» de l'Irak, un pays doté d'un gouvernement dominé par les chiites, majoritaires en Irak.

Dans la version longue de l'enregistrement, il est expliqué que Douri s'exprimait lors d'une récente réunion à Bagdad du parti Baas.

Au moment des rumeurs sur sa mort en avril, Douri était accusé d'avoir apporté son soutien au groupe djihadiste État islamique qui s'est emparé de larges pans du territoire irakien en 2014.

Mais dans l'enregistrement, l'homme présenté comme Douri prend ses distances avec l'EI qui considère les membres du parti Baas «comme des infidèles». Selon lui, ce groupe détient un tiers des dirigeants baassistes.

Douri, un septuagénaire, a été donné pour mort à plusieurs reprises depuis le renversement de Saddam en 2003 mais il s'est ensuite exprimé à plusieurs reprises par le biais de messages audio et vidéo. Son arrestation a été aussi annoncée maintes fois, se révélant toujours fausse.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer