Syrie: des rebelles prennent le dernier poste-frontière avec la Jordanie

Des groupes rebelles aidés par la branche syrienne d'Al-Qaïda ont pris mercredi... (Photo Reuters)

Agrandir

Photo Reuters

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Agence France-Presse

Des groupes rebelles aidés par la branche syrienne d'Al-Qaïda ont pris mercredi le dernier point de passage frontalier avec la Jordanie qui était encore aux mains des forces du régime syrien, selon une ONG.

«Des groupes rebelles, auxquels s'est joint aujourd'hui (mercredi) le Front Al-Nosra (branche d'Al-Qaïda), se sont emparés du point de passage Nassib», dans le sud de la Syrie, a dit l'Observatoire syrien des droits de l'Homme (OSDH).

Nassib était le seul poste frontalier avec la Jordanie qui était resté sous contrôle loyaliste, après la capture d'un autre point de passage, Al-Jamarek, en octobre 2013.

Les rebelles avaient débuté mardi leur assaut contre le poste-frontière de Nassib. «S'ils parviennent à prendre (le poste), cela mettra fin à la présence du régime le long de la frontière jordanienne», avait dit l'OSDH.

Plus tôt dans la journée, les autorités jordaniennes avaient annoncé avoir fermé «temporairement» ce principal poste frontalier avec la Syrie, en raison de combats entre rebelles et armée du côté syrien.

Le poste-frontière de Nassib se dénomme Jaber du côté jordanien. C'est par ce poste que passent toutes les marchandises produites dans le secteur gouvernemental, à destination de la Jordanie puis du Golfe.

La zone frontalière avec la Jordanie, située dans la province de Deraa --berceau de la révolte contre le régime de Bachar al-Assad en mars 2011-- a été le théâtre de nombreuses batailles au cours des deux dernières années durant lesquelles les insurgés ont pu s'emparer d'une grande partie de la frontière, à l'exception du passage de Nassib.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer