Afghanistan: 14 morts dans des combats et l'explosion d'une bombe artisanale

L'Afghanistan est en proie à des violences records... (Photo archives AFP)

Agrandir

L'Afghanistan est en proie à des violences records contre les civils et les forces de l'ordre.

Photo archives AFP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Agence France-Presse
ASADABAD

L'explosion d'une bombe artisanale plantée en bordure de route et de violents affrontements entre policiers et insurgés ont fait 14 morts en Afghanistan, pays en proie à des violences records contre les civils et les forces de l'ordre, ont indiqué dimanche des responsables.

Une camionnette circulant entre Asadabad, capitale de la province de Kunar (sud-est), frontalière du Pakistan, et le district local de Nari, a été soufflée samedi soir par l'explosion d'une bombe artisanale cachée en bordure de route.

«Sept passagers ont perdu la vie, incluant deux fillettes... et trois femmes ont été blessées», a déclaré à l'AFP le chef de police du district de Nari, Mohammad Yousuf, accusant les insurgés islamistes d'être à l'origine de cette explosion.

Les bombes artisanales plantées en bordure de route et les attentats suicide sont les armes de prédilection des talibans, responsables, selon un rapport de l'ONU publié vendredi, de 75 % des victimes civiles dans l'actuel conflit en Afghanistan.

Dans la province de Jawzjan (nord) sept policiers ont été tués et une dizaine d'autres blessés dans des affrontements avec environ 200 talibans, a déclaré à l'AFP le porte-parole de la police provinciale, Ahmad Farid Azizi. «Nous avons demandé un soutien aérien de l'OTAN, mais il n'est jamais venu», a-t-il déploré.

Le conflit entre les forces afghanes, appuyées par l'OTAN, et l'insurrection islamiste est sur le point de dépasser les 10 000 victimes civiles en 2014, en raison d'une intensification des attaques des talibans à l'approche du retrait de l'essentiel des forces étrangères, selon l'ONU.

D'après les données de la mission de l'ONU en Afghanistan (UNAMA), 3188 civils ont ainsi été tués et 6429 blessés de janvier à la fin novembre dans le conflit, pire bilan depuis la tenue d'un registre détaillé en 2009.

«En date du 30 novembre, l'UNAMA a déjà enregistré plus de blessés et de tués pour 2014 que pour toute année depuis qu'elle a commencé à faire ses rapports», a indiqué la mission.

Selon les États-Unis, 2014 a aussi été la plus meurtrière pour les soldats et policiers afghans avec plus de 4.600 morts pour les dix premiers mois l'année.

Dans l'espoir de stabiliser le pays au moment où l'OTAN réduit la voilure, le président afghan Ashraf Ghani, a appelé les talibans à des négociations de paix. Mais ceux-ci refusent pour l'heure de dialoguer directement avec Kaboul.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer