L'armée israélienne étend son offensive en Cisjordanie

L'offensive de Tsahal, qui s'est initialement concentrée sur... (PHOTO MOHAMMED BALLAS, AP)

Agrandir

L'offensive de Tsahal, qui s'est initialement concentrée sur le sud de la Cisjordanie, où s'est produit l'enlèvement le 12 juin, a touché Naplouse et ses environs dans le nord du territoire, où 41 «suspects» ont été arrêtés, portant à plus de 200 le nombre de Palestiniens appréhendés depuis cinq jours.

PHOTO MOHAMMED BALLAS, AP

Jean-Luc RENAUDIE
Agence France-Presse
JÉRUSALEM

Israël a étendu mardi ses opérations de ratissage pour retrouver trois jeunes Israéliens enlevés près d'un bloc de colonies, et entendait en tirer profit pour briser l'appareil du mouvement islamiste Hamas en Cisjordanie.

Cette offensive, qui s'est initialement concentrée sur le sud de la Cisjordanie, où s'est produit l'enlèvement le 12 juin, a touché Naplouse et ses environs dans le nord du territoire, où 41 «suspects» ont été arrêtés, portant à plus de 200 le nombre de Palestiniens appréhendés depuis cinq jours.

«Tant que nos garçons seront entre ses mains, le Hamas sentira qu'il est poursuivi, paralysé, menacé. Nous sommes déterminés à affaiblir les capacités terroristes du Hamas, ses infrastructures, et ses organisations de recrutement», a averti un porte-parole militaire.

«Il faut faire de la carte de membre du Hamas une entrée directe en enfer», a affirmé mardi le ministre de l'Économie Naftali Bennett, chef du parti national-religieux Foyer juif et membre du cabinet de sécurité. Cette instance, qui regroupe les principaux ministres, était à nouveau en consultation mardi matin.

Selon la radio militaire, l'armée compte élargir sa chasse à l'homme à Ramallah, le siège de l'Autorité palestinienne en Cisjordanie, Bethléem et, au nord, Jénine et Tulkarem.

«Israël est décidé à traiter le mal à la racine et à s'en prendre à tout ce qui est vert», a expliqué un commentateur de la radio, en allusion à la couleur du Hamas.

«Il faut faire de la carte de membre du Hamas une entrée directe en enfer.»

Naftali Bennett
ministre israélien de l'Économie et chef du parti Foyer juif

Des militants du Fatah nationaliste et des agents des forces de sécurité de l'Autorité palestinienne du président Mahmoud Abbas ont également été arrêtés dans le camp de réfugiés de Balata, à Naplouse, selon des sources de sécurité palestiniennes.

Le premier ministre israélien Benyamin Nétanyahou a imputé le rapt, qui n'a pas été revendiqué, au Hamas, et le ministre de la Défense Moshé Yaalon a promis que le mouvement islamiste «paierait le prix fort».

Coopération israélo-palestinienne

«L'objectif ultime est d'isoler à nouveau la Cisjordanie, gouvernée par l'Autorité palestinienne, et la bande de Gaza, contrôlée par le Hamas, comme c'était le cas avant la récente formation du gouvernement d'union palestinien», a analysé le correspondant militaire du quotidien Haaretz.

Israël dénonce à cor et à cri la réconciliation entre le Hamas et l'Organisation de libération de la Palestine (OLP), dirigée par M. Abbas, qui a donné naissance le 2 juin à un gouvernement composé de personnalités indépendantes.

Selon le correspondant militaire du Yediot Aharonot, c'est pour l'armée israélienne une «occasion unique» pour «éliminer les bastions du Hamas en Cisjordanie» dans les secteurs sous contrôle de l'Autorité palestinienne.

Représentant de l'aile la plus à droite du gouvernement, M. Bennett s'est catégoriquement prononcé contre tout échange entre les Israéliens kidnappés et des prisonniers palestiniens, comme lors de précédents enlèvements.

À contrario, le directeur de l'ONG anti-colonisation La Paix Maintenant, Yariv Oppenheimer, a appelé dans une tribune à «sauver par tous les moyens les adolescents et les ramener chez eux, soit par une action militaire soit par un accord douloureux (d'échange, NDLR) s'il n'y a pas d'autre issue».

Mais ensuite, Israël «devra se demander quelle chance et quel type d'avenir il y a pour une présence israélienne au coeur des territoires» palestiniens, estime-t-il.



Les trois adolescents, un de 19 ans et deux de 16 ans, dont l'un habitant l'implantation de Talmon, ont été enlevés, selon les médias israéliens, près du Goush Etzion, un bloc de colonies situé en zone entièrement sous contrôle israélien.

Pour tenter de les retrouver, l'armée israélienne a lancé son plus important déploiement en Cisjordanie depuis la fin de la deuxième Intifada en 2005.

La représentante de l'Union européenne pour les Affaires étrangères, Catherine Ashton, a condamné l'enlèvement, tout en souhaitant «la poursuite de la coopération étroite entre les services de sécurité israéliens et palestiniens pour assurer la libération rapide des personnes enlevées».

Mahmoud Abbas, dont Benyamin Nétanyahou a sollicité l'aide dans cette affaire lors d'une rare conversation téléphonique lundi, a dénoncé le rapt ainsi que les «violations israéliennes qui ont suivi».

L'aviation israélienne a lancé dans la nuit de lundi à mardi quatre raids dans la bande de Gaza, bastion des combattants du Hamas, en réponse à un tir de roquette, a annoncé l'armée israélienne.




la boite:1600127:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

la boite:219:box
image title
Fermer