Une frappe de drone tue neuf membres d'Al-Qaïda au Yémen

Le chef d'Al-Qaïda au Yémen, Nasser Al-Wahichi.... (IMAGE ARCHIVES AFP/AL-MALAHEM MEDIA)

Agrandir

Le chef d'Al-Qaïda au Yémen, Nasser Al-Wahichi.

IMAGE ARCHIVES AFP/AL-MALAHEM MEDIA

Associated Press

Une frappe de drone des États-Unis a tué neuf combattants présumés d'Al-Qaïda en plus de faire des morts et des blessés civils, a annoncé un responsable militaire du Yémen.

Selon le responsable, la frappe survenue dans la province d'Al-Baïda tôt samedi matin ciblait un véhicule à bord duquel se trouvaient les militants présumés.

Au moment de l'attaque, une voiture transportant des civils se trouvait à proximité. Au moins six d'entre eux ont été tués ou blessés, a précisé le responsable militaire yéménite.

Le vice-gouverneur de la province d'Al-Baïda a été assassiné mardi. On soupçonne des militants d'Al-Qaïda d'être derrière cet attentat.

La succursale d'Al-Qaïda au Yémen, aussi connue sous le nom d'Al-Qaïda dans la péninsule arabique (AQPA), est considérée comme l'une des plus dangereuses au monde.

Elle a pris le contrôle d'une grande portion du sud du pays en 2011.

Avec le soutien logistique et armé des États-Unis, l'armée yéménite a fini par les repousser, mais les affrontements se poursuivent malgré tout.




À découvrir sur LaPresse.ca

la boite:1600127:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

la boite:219:box
image title
Fermer